Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

FAM : Les Foyers d’accueil médicalisé, acteurs clefs du handicap

FAM : Les Foyers d’accueil médicalisé, acteurs clefs du handicap

Accueillir et améliorer la vie des personnes gravement handicapées : Telles sont les missions principales des Foyers d’accueil médicalisés (FAM).

Les Foyers d’accueil médicalisé, ou FAM, sont des établissements médico-sociaux qui accueillent des personnes lourdement handicapées, qui ne peuvent pas effectuer les actes essentiels de la vie courante et ainsi vivre en autonomie. Les handicaps de ces personnes peuvent aussi bien être physiques que mentaux, comme la déficience intellectuelle ou les maladies mentales. Le polyhandicap est également représenté dans ces établissements.

Les personnes placées dans un FAM ont donc besoin d’être assistées par une tierce personne pour effectuer les gestes essentiels du quotidien. Elles ont également besoin d’un suivi médical et paramédical, d’une stimulation et de soins constants. Les FAM sont à la fois des établissements de soins et des structures occupationnelles. On estime qu’il y en a près de 1000 en France.

Le rôle et l’organisation d’un FAM

Les Foyers d’accueil médicalisé sont chargés de nombreuses missions :

  • Ils assurent les soins nécessaires à la santé physique et psychique des personnes accueillies.
  • Ils développent des projets thérapeutiques personnalisés dans le but d’améliorer et de maintenir les capacités d’autonomie des résidents.
  • Ils encouragent et favorisent les projets de réadaptation sociale.
  • Ils garantissent un lieu de vie et des conditions permettant aux résidents de s’extérioriser pleinement, et ainsi favorisent leur vie relationnelle et culturelle.

Un FAM ne doit normalement pas prendre en charge plus de 40 personnes à la fois. Cela permet de former de petites unités de vie de 7 ou 8 personnes pour préserver un caractère familial. De plus, chaque structure doit assurer un taux d’encadrement d’un membre du personnel pour un résident, et l’équipe doit majoritairement être composée d’aides médico-pédagogiques.

Faire une demande pour devenir résident d’un établissement

Pour intégrer un FAM, il faut en faire la demande auprès d’une MDPH. C’est la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH) qui prendra la décision d’accorder ou non l’orientation vers une structure de ce type. Le délai d’attente de la réponse est en moyenne de 4 mois, mais peut varier selon les départements.

Les frais engendrés

Des règles de double tarification sont imposées aux FAM : un tarif pour les prestations de soins et un tarif couvrant les frais d’hébergement. Avant la loi du 2 janvier 2002 « rénovant l’action sociale et médico-sociale », les FAM étaient d’ailleurs appelées Foyers à double tarification (FDT).

Si vous ou l’un de vos proches est en FAM, votre contribution aux frais d’hébergement sera déterminée en fonction de vos ressources. Toutefois, un minimum de revenus est laissé à votre disposition. Ce montant ne pourra pas être inférieur à 30 % du montant mensuel de l’allocation pour adulte handicapé (AAH), soit 270 euros.

Distinguer Foyer d’accueil médicalisé (FAM) et Maison d’accueil spécialisé (MAS)

Les Foyers d’accueil médicalisé (FAM) ont un mode de fonctionnement très proche du mode de celui des Maisons d’accueil spécialisé (MAS).
La principale différence est le financement.
Dans les MAS, l’accueil des personnes en situation de handicap peut être financé par l’assurance maladie.
Alors que dans les FAM, il peut y avoir un double financement : celui-ci peut provenir d’une part de l’assurance maladie, d’autre part de l’Aide sociale départementale (conseil général).

Pour plus d’informations sur ce thème, vous pouvez consulter le site service-public.fr 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.