Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Expulsés, un adolescent polyhandicapé et ses parents vont revenir en France

Paris,  (AFP) – Un adolescent kosovar polyhandicapé et ses parents, expulsés en 2010 au Kosovo, ont été autorisés à revenir en France, empêchant la “mort prématurée” de l’enfant, ont annoncé jeudi le Réseau éducation sans frontières (RESF) et l’Association des paralysés de France (APF).

 

 

Le 4 mai 2010, Ardi Vrenezi, alors âgé de 15 ans, et ses parents avaient été expulsés alors que l’adolescent était soigné à Freyming-Merlebach (Moselle), dans un institut d’éducation motrice, pour une maladie dégénérative.

   Dans un communiqué conjoint, RESF et l’APF “se réjouissent” du fait qu’Ardi et ses parents “vont bénéficier d’un visa les autorisant à revenir en France”.

   “C’est un soulagement pour tous ceux qui se battent pour empêcher que cet adolescent polyhandicapé sévère subisse une mort prématurée et dans des conditions inacceptables faute de la prise en charge qui lui était donnée en France”, ajoute le texte.

   Mais sa soeur et son frère, âgés respectivement de 18 et 14 ans, n’ont pas obtenu de visas. “Envisage-t-on sérieusement, à l’Elysée, de les laisser au Kosovo sans leurs parents et sans ressource?”, demandent l’APF et RESF.

   De plus, le retour d’Ardi devant “s’effectuer par avion spécial” car l’adolescent est “lourdement handicapé et difficilement transportable”, “une délégation de l’APF et du RESF vient de solliciter le ministère des Affaires étrangères afin d’être reçu dès demain vendredi 22 juillet pour régler ces derniers points”, précise le communiqué.

   En 2010, dans l’établissement mosellan qui le soignait, Ardi avait été “emmené par une trentaine de gendarmes qui (avaient) fait irruption, munis d’une décision préfectorale d’expulsion, devant le personnel soignant choqué et impuissant”, selon le RESF et l’APF.

   Son expulsion avait provoqué la mobilisation du RESF et d’autres associations, le lancement d’une pétition signée par des milliers de personnes, l’intervention d’élus… Le conseil régional d’Ile-de-France avait affiché la photo d’Ardi sur ses grilles, tandis que le Conseil de Paris avait adopté un voeu demandant son retour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.