Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

ESAT : Des structures d’accueil adaptées pour les travailleurs handicapés

ESAT : Des structures d'accueil adaptées pour les travailleurs handicapés

Les ESAT, des milieux protégés qui proposent du travail adapté à des personnes handicapées

Pour les personnes handicapées ne pouvant par travailler dans une entreprise ordinaire ou adaptés, il existe les ESAT. Un établissement et service d’aide par le travail, ou ESAT, est une structure médico-sociale pour des personnes handicapées en recherche de travail.

Les travailleurs handicapés peuvent intégrer un ESAT lorsqu’ils n’ont pas les capacités et l’autonomie pour travailler dans le milieu ordinaire. Ils doivent pour cela être bénéficiaires de la reconnaissance de la qualité travailleur handicapé (RQTH). Aujourd’hui, il y a plus de 1450 ESAT en France, soit près de 120 000 travailleurs handicapées intégrés dans ces structures. 

L’admission dans un ESAT

Pour entrer dans un ESAT, deux conditions sont à remplir. Il faut avoir au moins 20 ans et une capacité de travail reconnue comme étant inférieure à un tiers de la capacité d’un travailleur valide. Néanmoins, il est possible d’avoir une capacité supérieure ou égale au tiers et avoir besoin d’un ou plusieurs suivis médicaux, éducatifs, sociaux ou psychologiques.

Une personne âgée d’au moins 16 ans peut exceptionnellement intégrer un ESAT. Pour cela, elle a besoin d’une décision prise par la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH).

Lors de l’admission dans la structure, le travailleur signe un contrat de “soutien et d’aide par le travail”. Ce document détaille les droits et les devoirs du travailleur et de l’ESAT. Ils concernent en outre les activités professionnelles et la mise en place du soutien médico-social et éducatif.

Travail et congés au sein de l’établissement et service d’aide par le travail

Le travail en ESAT s’adapte au handicap de chaque personne. Les structures proposent des emplois diversifiés comme l’emballage, les activités du bois ou encore le conditionnement pour la distribution. Mais au fil du temps, les ESAT touchent à des domaines et activités de plus en larges et variés : logistique, maintenance, restauration, communication, informatique…   

Le travailleur handicapé touche un salaire, appelé “rémunération garantie”, compris entre 5,65 € et 11,24 € de l’heure. Le tout dans la durée légale de travail, à savoir 35 heures par semaine. Le salarié handicapé a droit à un congé annuel de 2,5 jours ouvrables par mois après une présence dans l’ESAT d’au moins un mois. Ce congé pourra donner lieu au versement de la rémunération garantie. Sa durée est de 30 jours ouvrables maximum, mais le directeur de l’établissement peut décider d’attribuer 3 jours supplémentaires au travailleur. 

Les différences avec une entreprise adaptée

Un ESAT est un milieu protégé, différent d’une entreprise adaptée (EA). Cette dernière emploie au moins 80% de travailleurs handicapés, mais se situe dans le milieu ordinaire et est soumise au code du Travail. Une personne handicapée dans une entreprise adaptée possède alors le même statut que les autres employés. 

Camille R.

Sources :
www.service-public.fr
www.reseau-gesat.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.