Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Eric Molinié veut préserver l’autonomie de la Halde

PARIS, (AFP) – Eric Molinié, nommé samedi à la tête de la Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité (Halde), veut défendre l'”autonomie” de cette institution, qui doit être intégrée dans le futur Défenseur des Droits, a-t-il déclaré.

 

L’ex-président de l’Association française contre les myopathies (AFM) n’est pas opposé au principe d’une telle intégration, a-t-il précisé dans un entretien téléphonique. Mais “dans le projet de loi tel qu’il est aujourd’hui, on est loin de ce qui pour moi pourrait être une intégration possible”, a-t-il dit. Afin de “préserver les missions” de la Halde, il faut garder “une entité qui traite des discriminations”, a estimé M. Molinié.

“Il est important de sauver une structure au sein, pourquoi pas, du Défenseur des Droits, mais qui garantisse qu’un groupe d’experts contribue à bâtir un droit autour des discriminations, sujet sur lequel on a beaucoup de retard en France”, a-t-il dit.

Si on peut avoir “un holding ou un chapeau qui permette de faire des économies”, “si on peut mutualiser des fonctions +support+ (ressources humaines, finances, gestion des locaux), pourquoi pas”. Mais “il faut une filiale qui traite clairement des discriminations”.

“On a aujourd’hui 56 experts du droit des discriminations et 12 experts de la promotion de l’égalité. C’est une expertise reconnue par les tribunaux français, l’Europe, les équivalents de la Halde dans le monde, ça il faut le garder”, a-t-il estimé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.