Handicap , accédez à une information complète et actualisée en temps réel sur Handirect Magazine

AccueilEmploi handicap et formation handicapEntrepreneuriat et handicap, c’est possible en combattant les préjugés

Entrepreneuriat et handicap, c’est possible en combattant les préjugés

Ecouter article


Concilier entrepreneuriat et handicap : une alternative pour l’insertion professionnelle

Par Mylan Douthe. La stratégie Europe 2020 reconnaît le rôle clé de l’entrepreneuriat dans le développement d’une croissance intelligente, durable et inclusive. Pour autant, il demeure de nombreux obstacles auxquels sont confrontées les personnes handicapées qui souhaitent monter leur entreprise. Outre les défis généraux auxquels tous les entrepreneurs font face lors du démarrage de leur entreprise, ils peuvent se retrouver confrontés à des obstacles spécifiques lors du lancement et de la gestion d’activités d’entrepreneuriat.

Combattre les préjugés et former

Il est essentiel de lutter contre les préjugés quant à l’opportunité et à la faisabilité de l’entrepreneuriat pour les personnes souffrant d’un handicap, tant parmi les populations handicapées que non handicapées. Et cela ne peut passer que par la sensibilisation !

Il est notamment essentiel d’offrir une formation à l’entrepreneuriat aux conseillers qui ont pour responsabilité de soutenir les personnes handicapées dans leur insertion socio-professionnelle.

Cette formation doit avoir pour objectif d’informer les conseillers sur les opportunités qu’offre le travail indépendant aux personnes handicapées, en tant que choix de carrière. Il est important, de surcroit, de mettre en valeur des exemples inspirants auprès des entrepreneurs handicapés potentiels, afin de leur montrer que la création d’entreprise est une option réaliste.

Et les exemples sont nombreux, prenons notamment Jonathan Dupire, un entrepreneur né avec un handicap moteur, il choisit de lancer Mobalib, réseau social qui permet de relier les personnes handicapées et de rendre l’information collaborative.

Pour autant, ils peuvent néanmoins éprouver davantage de difficultés à accéder aux informations relatives au financement et aux sources d’investissement, ce qui rend plus difficile l’obtention d’un financement extérieur et avoir davantage besoin d’un financement extérieur en raison des coûts plus élevés auxquels ils peuvent être confrontés, dus à l’achat de technologies ou d’équipements liés à leur handicap.

D’où l’importance de la sensibilisation qui doit ici s’employer à faciliter l’accès des entrepreneurs handicapés à des mécanismes de financement traditionnels

Garantir l’accessibilité des aides financières

En effet, pour améliorer l’accès au financement des entrepreneurs handicapés, nous devons garantir l’accessibilité et la disponibilité des aides financières existantes aux personnes handicapées. Ces aides pourtant existent bel et bien, notamment par le biais de l’AGEFIPH, qui accompagne chaque année plus de 3000 « handipreneurs» dans leur parcours de création d’entreprise, notamment pour financer le matériel.

L’entrepreneuriat peut apporter une certaine souplesse en termes d’horaires, de travail et de lieu de travail. Bien que la création d’entreprise et le travail indépendant ne soient pas adaptés à toutes les personnes handicapées, il est essentiel demain de permettre une totale égalité des chances dans le monde entrepreneurial.

X