Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Emploi-Formation et handicap

Emploi et handicap : Hanvol forme aux métiers de l’aéronautique

Jordan Frontczak, Hanvol et son dispositif emploi et handicap

Hanvol, association créée par les entreprises aéronautiques, recrute et forme des jeunes et adultes en situation de handicap aux métiers de l’industrie aéronautique et spatiale. Elle a mis en place un dispositif pour concilier au mieux emploi et handicap.

L’industrie aéronautique et spatiale recrute ! C’est pourquoi l’association Hanvol recherche actuellement des candidats en situation de handicap, jeunes ou adultes en reconversion professionnelle, motivés par les métiers industriels et intéressés par une formation en alternance (contrat d’apprentissage ou de professionnalisation). Objectif : Permettre à ces candidats de se former aux métiers de l’industrie aéronautique et spatiale, et de trouver un emploi pérenne à l’issue de cette formation qui est aussi destinée à créer des liens positifs entre emploi et handicap.

Voici quelques-uns des nombreux métiers d’opérateurs, de techniciens et d’ingénieurs auxquels prépare la formation : Ajusteur-Monteur/Ajusteuse-Monteuse, Chaudronnier/Chaudronnière, Soudeur/Soudeuse, Opérat-eur-trice sur machines à commandes numérique, Technicien-ne d’usinage, Mécanicien-ne systèmes, Préparat-eur-trice Méthodes, Ordonnanc-eur-euse, Technicien-ne Support logistique, Dessinateur-trice projeteur, Assistant-e ingénieur-e, Technicien-ne d’essais, Ingénieur-e développement logiciel en électronique embarquée, Ingénieur-e système, structure, mécanique, etc.

Hanvol rappelle par ailleurs qu’il n’y a pas de limite d’âge pour la formation en alternance des personnes handicapées, à condition de bénéficier d’une reconnaissance de Handicap au sens de la loi de 2005 (RQTH).

Un dispositif de formation en alternance

  1. Identifier les besoins en compétences des entreprises aéronautiques partenaires ;
  2. Présélectionner, avec l’aide du cabinet de recrutement Génie RH, des personnes motivées capables de réussir une formation par alternance et une insertion professionnelle ;
  3. Orienter le candidat lors d’une préformation de 10 semaines lui permettant de construire un projet professionnel grâce à des visites d’entreprises et de centres de formation, à un bilan de compétences, et à des remises à niveau dans certaines matières.
  4. Préparer et présenter les candidats aux entreprises pour des entretiens de recrutement destinés à signer un contrat en alternance, en lien avec un centre de formation.
  5. Accompagner l’apprenant jusqu’à l’insertion professionnelle.

Informations pratiques
Pour obtenir plus d’informations, rendez-vous sur le site : www.hanvol-insertion.aero
Pour rejoindre une formation Hanvol, adressez votre candidature à l’adresse mail : recrute.hanvol2019@genie-rh.com
Avant le 15 février pour les adultes en reconversion professionnelle : suivi d’une préformation de 10 semaines (de mars à mai 2019).
Avant le 31 mars pour les jeunes en orientation professionnelle.
► La prochaine rentrée en formation aura lieu en septembre 2019
Vous pourrez également rencontrer les équipes d’Hanvol sur les salons suivants :
– Le Bourget (93) – Musée de l’Air et de l’Espace – 1-2-3 février 2019 – 10h-17h : Salon des Formations Aéronautiques.
– Massy (91), 56, rue de Vilgénis – 16 février 2019 – 10h-16h : Journée Portes ouvertes du CFA des Métiers de l’Aérien.
– Paris Villette Event Center – 21 février 2019 10h-18h : Paris pour l’emploi des jeunes

Emploi et handicap : Les étudiants d’Hanvol racontent leur parcours

  • Jordan Frontczack, 26 ans, prépare un BTS CPI chez Airbus à Toulouse et au CFAI Midi-Pyrénées.
    Après un grave accident, l’horizon s’éclaircit à nouveau…
    En 2014 et à 22 ans, les fractures de deux vertèbres dorsales lors d’un saut de l’ange handicapent sévèrement Jordan. Suite à cet accident, il vit une année allongé puis doit consacrer encore une année à la rééducation.
    Avant cet accident, il travaillait en intérim dans le bâtiment car il était diplômé d’un BEP Installation Sanitaire et Technique et d’un Bac STI Energétique.
    En 2016, il reprend peu à peu une vie normale en apprenant à vivre avec ses contraintes physiques et à accepter son handicap : il ne peut plus courir, ne peut plus faire de hockey sur glace ni porter de lourdes charges. Il se lance dans le street work afin de se muscler en douceur.
    Il cherche du travail à Montpellier mais son handicap rétrécit fortement son champ d’action. Son avenir lui semble fichu. Il part pour Toulouse…
    Début 2018, c’est Pôle Emploi à Muret au sud de Toulouse où il habite chez un ami, qui le contacte pour lui parler du dispositif Hanvol. Il pose sa candidature et il est sélectionné en février pour suivre la préformation de 10 semaines.  Il accroche tout de suite car il sait qu’il va pouvoir reprendre des études qui prendront en compte son handicap. Il découvre Arconic, Liebherr Aerospace, Thales Alenia Space, Airbus Defence & Space, un monde qu’il connaissait à travers des reportages et des documentaires.
    Lors de ces visites, un RH lui conseille de postuler sur Airbus Careers. Il est alors contacté pour devenir Technicien Méthodes chez Airbus en Ile-de-France mais son choix s’arrêtera sur une seconde proposition chez Airbus à Toulouse pour préparer un BTS CPI (Conception des Produits Industriels) et travailler au bureau d’études Intégration électrique et Aérostructure de l’Airbus A350.
    Il débute sa formation par l’apprentissage en septembre 2018.
    Tout redevient possible. Jordan accepte sa condition de travailleur handicapé qui est une chance aujourd’hui et non plus un fardeau : Airbus et le CFAI Midi-Pyrénées se sont dotés d’un siège ergonomique adapté à son handicap qui lui permet de travailler toute une journée.
    Jordan se dit heureux de travailler chez Airbus, une entreprise exigeante où tout est rigueur et conformité avec des défis à relever tous les jours. Tout est pensé et validé en prenant en compte les facteurs humains… Il ambitionne déjà d’aller jusqu’à la formation d’ingénieur.
    « Je suis heureux après des années si difficiles. C’est un plaisir d’aller travailler tous les matins. Il faut se battre pour y arriver, c’est difficile mais pas impossible. Hanvol a réouvert des perspectives et être chez Airbus, c’est une vraie chance ! ».
  • Christophe Berna, 48 ans, Dessinateur 2D et 3D chez Dassault Aviation à Seclin (59)
    Avec la reconnaissance RQTH, Christophe Berna a pu donner un nouvel élan à sa carrière !
    Depuis de nombreuses années, Christophe Berna vit avec une arthrose très sévère des genoux. La pratique du sport intensif en est l’origine. L’arthrose s’aggrave fortement lorsqu’il occupe entre 2001 et 2010 un poste de chef d’équipe dans un parc-machines où il porte beaucoup de charges lourdes.
    En 2010, l’entreprise ferme et Christophe Berna choisit de suivre la cellule de reclassement professionnel. Il se forme sur Autocad et Solidworks puis sur Catia pour pouvoir intégrer un bureau d’études ou un bureau des méthodes.
    Pendant cette période, son médecin lui conseille de demander la RQTH, Reconnaissance en Qualité de Travailleur Handicapé car l’arthrose des genoux est devenue un vrai handicap.
    En 2013, l’AGEFIPH l’informe que l’association Hanvol recrute des personnes en situation de handicap pour les former par l’apprentissage à des métiers de l’industrie aéronautique et spatiale.
    Christophe Berna est ambitieux. Diplômé d’un CAP d’ajusteur, d’un BEP d’usineur et d’un BAC F1 en construction mécanique, il candidate auprès d’Hanvol pour préparer un BTS afin d’évoluer et de travailler assis, dans les bureaux d’études.
    Il est retenu par Hanvol pour suivre la pré-formation de 10 semaines à Paris. Bien qu’habitant le département du Nord avec son épouse et ses 2 enfants, il n’hésite pas et se déclare mobile sur toute la France. Avec Hanvol, il décide de préparer un BTS Industrialisation des Produits Mécaniques.
    En rencontrant les entreprises, il a plusieurs propositions en Ile-de-France émanant de Safran, d’UTC et de Dassault Aviation. Finalement, Dassault Aviation lui propose un contrat d’apprentissage sur son site de Seclin (59) et à 50 km de chez lui. Il s’engage alors en 2014 et suit les cours de l’AFPI. Il est diplômé en 2016.
    Christophe Berna est très reconnaissant de l’accompagnement de l’association Hanvol :

« Hanvol m’a permis de reprendre des études à 44 ans ! Je n’ai pas été embauché tout de suite à l’issue de la formation car Dassault Aviation n’avait pas de poste à me proposer, j’ai signé un contrat en CDI 14 mois plus tard. Pendant ce temps, l’association Hanvol m’a épaulé pour rester en contact avec l’entreprise et m’aider à trouver un autre emploi : ça, c’est très important !  J’ai travaillé pendant ce laps de temps en CDD ou en intérim sur des postes de dessinateur-projeteur, technicien méthode et technicien outilleur. Aujourd’hui, je suis très content de travailler chez Dassault Aviation et j’espère continuer à évoluer en interne, dans un premier temps en tant que chargé d’affaires. »


Hanvol, une association créée à l’initiative des professionnels
Afin d’être en capacité de former et de recruter des professionnels en situation de handicap aux métiers spécialisés de l’aéronautique, l’association Hanvol a été créée en 2010 à l’initiative de la profession, en l’occurrence le GIFAS, Groupement des Industries Françaises Aéronautiques et Spatiales et de 6 entreprises : AIRBUS, DASSAULT AVIATION, UTC Aerospace System, MBDA, SAFRAN et THALES, avec le soutien de l’AGEFIPH. Ces entreprises fondatrices ont été rejointes par LIEBHERR et plus récemment par AAA, ASSYSTEM, EMITECH, P3, LISI Aerospace, SYNERGIE, TRIUMPH CONTROLS France et tout récemment ARIANEGROUP.

En photo : Jordan Frontczak, qui prépare un BTS CPI chez Airbus à Toulouse et au CFAI Midi-Pyrénées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site