Partager, , Google Plus, Pinterest,

Ecouter avec Readspeaker

Posted in:

Emploi-Formation et handicap

Emploi et cancer : Vivre le difficile regard des autres

Emploi et cancer affronter le regard des autres au travail

Concilier emploi et cancer c’est parfois possible, mais cela nécessite de passer par plusieurs étapes

Par Véronique Barreau. Le maintien ou le retour à l’emploi des personnes atteintes d’un cancer peut relever d’un véritable défi. Les personnes touchées évoquent des difficultés physiques, mais aussi l’incompréhension des collègues et managers.

Près de 3 millions de français vivent avec un antécédent de cancer ; un chiffre considérable qui englobe un ensemble d’actifs employés. Si le cancer est devenu une réalité dans le monde du travail, les malades font encore face à des regards souvent inadaptés. Paul, qui a pu continuer à travailler avec son traitement, explique que plus la fatigue le gagnait, plus l’entreprise réduisait ses fonctions : « Ça a commencé par de l’aide généreuse et bienveillante, des collègues qui traitaient des dossiers les plus lourds, ou qui faisaient les plus gros déplacements pour me soulager, et puis peu à peu, je me suis retrouvé sans clients, à ne plus rien faire. C’est comme si je n’existais plus ». Christine, elle, a dû prendre congé durant plus d’un an et témoigne d’une reprise très difficile : « À mon retour, tout avait été organisé sans moi et je n’ai pas réussi à retrouver ma place. J’étais perdue, innocemment je ne m’y attendais pas et personne n’a su comprendre mon sentiment. Un jour ma collègue m’a même dit : « Tu es guéris, c’est tout ce qui compte, le travail tu en as moins alors de quoi te plains-tu ? ». Pas toujours facile de se voir attribuer une nouvelle place, souvent relayée au second plan, dans d’autres fonctions, et de découvrir que nos compétences professionnelles ne peuvent plus être valorisées comme avant.

Surmonter l’épreuve du retour
Un deuil est souvent nécessaire pour accepter que les choses ont changé et qu’il faut se renouveler dans un présent et un futur différents. Ces deux employés, aux parcours très différents, ont malgré tout réussi à surmonter cette étape. Soutenus par leurs proches, ils ont su prendre le problème à bras le corps et en parler ouvertement à leurs patrons. Christine garde néanmoins un goût amer de cette période délicate. Elle reste convaincue qu’elle aurait dû anticiper cette reprise d’activité et aurait aimé que ses collègues aient une attitude plus adaptée : « Ils ne voyaient plus en moi que la malade, alors que je me sentais guérie. Moi je ne voulais plus en parler. Je voulais retrouver mes activités passées avec un rythme effréné. Ça n’a pas été possible ».

Emploi et cancer : De nouvelles actions
Face à ce handicap encore tabou de l’insertion professionnelle après un cancer, des associations se mobilisent et proposent de nouvelles actions de sensibilisation au handicap au sein des entreprises. La Ligue contre le cancer, vient également de lancer une nouvelle plateforme « Emploi et cancer », dans laquelle des personnes malades témoignent de leurs difficultés avec un cancer au travail et peuvent obtenir des réponses ou une aide avec des acteurs locaux compétents. Dois-je parler de ma maladie à mon travail ? Comment préparer ma reprise ? Qu’est-ce que la RQTH (Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé ?) autant de questions abordées sur le site internet http://emploicancer.ligue-cancer.net/, pour permettre au plus grand nombre d’anticiper les problématiques. La Ligue multiplie aussi les soutiens individuels psychologiques, pour aider à la reprise, et les programmes de sensibilisation des managers et salariés, grâce au programme PACTE, pour tenter d’améliorer le bien-être et la performance lors du retour à l’emploi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *