Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Empathie dans les hôpitaux : Un médecin lance un cri d’alerte

Médecin lève-toi : un cri d'alarme contre la perte d' empathie dans les hôpitaux

Médecin, lève-toi : Le constat alarmant d’un médecin et proche aidant sur la perte d’empathie dans les hôpitaux

À travers cet ouvrage basé sur son expérience personnelle et professionnelle, le Docteur Philippe Baudon, lance un cri d’alerte contre une perte d’empathie dans les hôpitaux qu’il estime devenue presque “banale”. Une nouvelle “normalité”, aussi révoltante qu’impensable qu’il a ressenti plus particulièrement après avoir diagnostiqué chez son épouse une tumeur cérébrale rare et agressive un Glioblastome.

« En 2018, on a compté 382 000 cas de cancers en France, un chiffre en constante augmentation pour une maladie qui n’est autre que la première cause de mort prématurée dans notre pays. Au-delà du cancer, il y a toutes ces maladies lourdes (maladies cardiovasculaires, dysfonctionnements cérébraux…) qui nous touchent tous, de façon directe ou indirecte, et qui nous conduisent à fréquenter le monde hospitalier. Ils étaient des personnes, ils sont devenus des dossiers médicaux traités à la chaîne, de manière protocolaire. Plus de place, plus de temps, plus d’argent (?) pour l’humanité. Une « double peine » qui attend les patients les plus fragiles… Alors que le malade et ses proches sont désemparés, inquiets et affaiblis, ils se heurtent au manque d’empathie, à la banalisation de la mort, et parfois même à des malveillances psychologiques ».

Philippe Baudon est médecin généraliste, lauréat de l’Académie nationale de médecine, certifié d’hématologie en biologie humaine et co-auteur de l’Alimentation pendant la grossesse (éditions Robert Laffont).

« Médecin, lève-toi ! », Dr. Philippe Baudon, éditions Nymphéas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.