Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Archives des articles et dossiers du handicapVie à domicile et handicap

ELSA : Découvrez les futures adaptations de votre logement en grandeur nature

Sarah Maudet est ergothérapeute responsable du pôle autonomie au sein de l’association CRIAS Mieux-vivre (CMV) qui gère l’appartement témoin ELSA.

 

Pouvez-vous nous présenter votre mission?

Nous sommes deux ergothérapeutes au sein de CMV. Notre mission consiste à conseiller et informer les particuliers et professionnels qui souhaitent adapter un appartement, à faire des visites à domicile et à guider les visites de l’appartement témoin. Nous travaillons également sur le développement de nouveaux projets, la création et l’entretien de notre réseau de partenaires, et réalisons une veille active… Tout cela en lien avec les documentalistes et l’ensemble de l’équipe de CRIAS Mieux-vivre. Nous nous déplaçons sur l’ensemble du Rhône et sur les départements limitrophes. Une équipe de bénévoles participe également à la réalisation des visites.

 

ELSA, qu’est-ce que c’est ?

Anciennement Octologis, ELSA signifie « Équiper son Logement en Solutions Adaptées ». Il s’agit d’un appartement témoin créé dans les années 1980. Il permet de découvrir du matériel et des solutions pour adapter un logement à des personnes âgées et/ou en situation de handicap. Il est situé au centre de Lyon, dans un HLM, et donc présente des contraintes techniques très proches de celles que l’on trouve dans la réalité. Les principales pièces d’un appartement y sont représentées : séjour, bureau, cuisine, chambre, salle de bains. ELSA est également équipée d’un simulateur de logement qui permet de reproduire fidèlement l’intérieur d’une pièce et d’y tester des aménagements.

 

Quels sont les objectifs de cet appartement ? À qui s’adresse-t-il ?

 

ELSA a aujourd’hui quatre grandes utilisations :

 

– Les visites de particuliers : Lorsqu’un particulier souhaite aménager son appartement ou obtenir des conseils, il peut contacter CMV (04.78.62.98.24) afin d’obtenir un rendez-vous. Il peut venir seul ou accompagné d’un membre de son entourage, d’un auxiliaire de vie, d’une assistante sociale… Dès le début de la visite, un ergothérapeute – moi-même ou ma collègue – fait le point sur ses besoins afin de prendre en compte l’ensemble des facteurs contextuels et environnementaux qui se présentent (type de handicap, ressources financières, type de logement…). Nous évoquons ensuite avec la personne les différentes solutions pertinentes pour aménager au mieux son logement. Vient alors une séance d’essai, primordiale pour l’aménagement d’un logement. Nous circulons dans les pièces concernées et nous faisons des mises en situation où la personne utilise elle-même le matériel adapté. Après les essais, nous validons ensemble les améliorations qui peuvent être intéressantes. L’ergothérapeute fait un compte rendu de ce qui a été essayé et de ce qui pourrait s’y ajouter. Puis nous indiquons les démarches à suivre pour se procurer le matériel, faire installer les aménagements, et éventuellement obtenir des aides financières. Le compte rendu est également remis au particulier.


Il peut être compliqué de visiter l’appartement pour des personnes qui en habitent loin ou qui ont des difficultés à se déplacer. C’est pourquoi nous travaillons actuellement à la réalisation d’un service de visites virtuelles sur internet, disponible d’ici à la fin de l’année. Plus qu’une base de données, le site proposera des conseils aux visiteurs qui pourront se déplacer virtuellement dans l’appartement et découvrir les caractéristiques de chaque solution mise en place au sein d’ELSA (et d’autres solutions qui seront ajoutées). Cela ne remplacera pas la visite, mais permettra un premier niveau d’information poussé. Ce service sera couplé à une plateforme de téléconseil : les visiteurs auront la possibilité d’être conseillés en direct par un ergothérapeute et un documentaliste lors de leur visite virtuelle. Différents modes de communication seront ouverts pour s’adapter à chaque déficience (chat, visio…).

 

– Les visites de professionnels et partenaires : des professionnels et partenaires font régulièrement appel à nous pour obtenir des informations et améliorer leurs connaissances. Il peut s’agir de kinés, assistantes sociales, ergothérapeutes, auxiliaires de vie sociale… mais aussi de revendeurs et/ou fabricants qui viennent nous présenter un produit, ou plus généralement de sociétés intervenant dans le monde du handicap et du logement. Cela nous permet d’avoir connaissance de davantage de nouveautés, et de créer des partenariats. Nous recensons sur notre site de nombreux professionnels, tous appartenant à des sociétés labellisées. Des financeurs se renseignent également auprès de nous (CARSAT, mutuelles…).

 

– ELSA est aussi un lieu et un outil de formation très intéressant. Depuis 2013, nous proposons des formations (notamment auprès des auxiliaires de vie, aides-soignants et aidants familiaux) sur des thèmes spécifiques: posture, manutention, prévention des chutes… Nous disposons d’un catalogue mais la plupart des formations sont construites sur mesure en fonction des demandes des professionnels.

 

– ELSA est depuis peu un lieu événementiel. Nous avons organisé l’an dernier deux journées sur le thème de la robotique. Cette année, une nouvelle journée aura lieu le 18 novembre sur le thème : « Les objets connectés et le maintien à domicile » en partenariat avec APICIL, et Bluelinea dont les participants pourront tester le matériel. L’événement sera clôturé par un débat réservé aux professionnels et animé par le journaliste Denis de Montgolfier.

 

Plus d’infos : www.criasmieuxvivre.fr

 

Propos recueillis par Caroline Madeuf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site