Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Sports, loisirs et handicap

Elodie Lorandi décroche sa troisième médaille d’or

Lors de la quatrième journée du Championnat d’Europe de natation IPC, dans bassin de l’EuropaParkSport de Berlin, les leaders tricolores David Smétanine et Elodie Lorandi rapportent deux nouvelles médailles à la France.

 

Elodie Lorandi remporte sa 3e médaille d’or, sur le 400m nage libre devant la polonaise Pawlik, qui détient le record du monde. Avec un temps de 4’40’’78, elle s’impose et bat au passage son propre record de France établi la semaine dernière lors des Championnats de France de Montélimar.

La médaille sera d’argent ce soir pour David Smétanine (1’27’’25), en finale du 100m nage libre S4, il est battu à nouveau par l’espagnol Oribé (1’24’’96).

Avec deux médailles glanées par les nageurs français aujourd’hui, la France progresse au classement des nations et pointe désormais à la 6ème place avec 12 médailles (3 en or, 4 en argent et 5 en bronze).

La réaction d’Elodie : « Dans la chambre d’appel, j’étais tendue, alors que ce matin j’étais bien. Je pensais franchement qu’elles allaient nager plus vite. J’ai vu au 200m que Pawlik, la polonaise, lâchait, je me suis un peu désunie après d’ailleurs, et puis j’ai tout donné sur la fin. Je faisais la course toute seule. Ce soir je bats mon record personnel de 3 secondes. Ce résultat me permet de bien appréhender mes futurs 400m, j’aime cette distance, il faut bien négocier les 300, ce n’est pas facile. Je suis sur un nuage en tous cas, mais je dois rester concentrée… Demain c’est le 50, le départ est essentiel, elles sont très fortes. Il faut que je démarre bien et après, ça n’a rien à voir avec le 400, il ne faut pas réfléchir ! En vue des Jeux de Londres, aujourd’hui, c’est du bonheur ! »

 

La réaction de David : « Je n’ai pas de mot pour décrire ma course… Je suis déçu évidement surtout par rapport à mes sensations en série ce matin qui étaient bonnes. Il n’y avait pas assez de relâchement ce soir, ni assez de technique sous l’eau. Il fallait un bon 3ème 25m pour mieux négocier le dernier… J’ai envie de bien faire, mais ça ne passe pas au bon moment !»

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site