Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Élection présidentielle : les associations veulent se faire entendre

Les associations gestionnaires de la FEGAPEI (Fédération nationale des associations gestionnaires au service des personnes handicapées) se mobilisent pour l’accompagnement des personnes handicapées et interpellent les candidats à l’élection présidentielle. 

 

La FEGAPEI a souhaité s’inviter dans le débat des élections présidentielles sur ce qui constitue le cœur de métier des 500 associations et 4 000 établissements et services qu’elle fédère : l’accompagnement des personnes handicapées et fragiles. En effet, seul un accompagnement adapté permet à la personne de vivre pleinement sa citoyenneté. La qualité de cet accompagnement, qui constitue une préoccupation permanente des professionnels du secteur, doit être un enjeu majeur des politiques publiques.

Accompagner c’est faire société. La FEGAPEI s’est donc dotée d’une plateforme de propositions politiques articulée, sur ce thème, autour de 3 priorités : Prévenir et anticiper, Professionnaliser et Coordonner. Afin de porter ces propositions politiques auprès des candidats à l’élection présidentielle, la fédération a souhaité que ses associations adhérentes prennent directement la parole.

 

Les propositions politiques : agir sur trois leviers fondamentaux de l’accompagnement

– Prévenir et Anticiper : la connaissance précise des attentes et des besoins des populations, le dépistage et le diagnostic précoce, ou encore, la recherche fondamentale et la recherche appliquée, sont essentiels à la mise en œuvre d’un accompagnement adapté aux différentes formes de handicap, et à la poursuite de l’amélioration des pratiques des professionnels. Il est donc primordial de se doter des outils et des ressources permettant de développer chacune de ces politiques.

 

– Professionnaliser : le maintien de la qualité de l’accompagnement passe nécessairement par la reconnaissance et donc la valorisation des métiers des professionnels du secteur. Pour cela, un effort particulier doit être fourni en matière de formation initiale et continue. La mise en place d’une convention étendue aux secteurs sanitaire, social et médico-social, garantissant l’attractivité des professions et des niveaux de rémunérations et de qualifications adéquats, prend également ici tout son sens.

 

– Coordonner : la personne handicapée a besoin d’être accompagnée, sans rupture, et quels que soient les dispositifs et les acteurs intervenant auprès d’elle. Il est nécessaire de créer, sur l’ensemble des territoires, des plateformes pluridisciplinaires permettant aux acteurs de se coordonner afin de « fluidifier » les parcours de vie des personnes. Le médico-social a aujourd’hui toute légitimité à prendre un rôle prépondérant dans cette coordination.

 

La démarche participative : les associations gestionnaires acteurs du débat

Pour porter l’enjeu de l’accompagnement au coeur de la campagne, la FEGAPEI a souhaité que ses associations adhérentes puissent elles-mêmes s’adresser aux candidats. Via un site Internet dédié aux échéances électorales de 2012, les associations peuvent, dès aujourd’hui et jusqu’au 9 mars, poser la ou les questions qui leur semblent importantes autour de ces 3 leviers de l’accompagnement. Les questions seront ensuite adressées aux candidats qui répondront sous formes de vidéos. Ces vidéos seront ensuite diffusées largement.

À noter que la FEGAPEI poursuivra sa mobilisation politique dans le cadre des élections législatives

 

La FEGAPEI, fédération nationale des associations gestionnaires au service des personnes handicapées, fédère 500 associations et 4000 établissements et services pour personnes handicapées et fragiles. Ces établissements et services emploient 120 000 salariés et accompagnent plus de 240 000 personnes.

 



 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.