Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Culture et handicap

Édito de Pascal Parsat : On ne badine pas avec l’amour

Édito de Pascal Parsat : On ne badine pas avec l'amour.

Découvrez le nouvel édito de Pascal Parsat, réalisé en partenariat avec Audiens.

À l’horizon, se profilent les festivals d’été avec leur créations, leurs reprises, leurs insolences, leurs audaces, leurs moments inoubliables, forts, marquants.
Les amoureux du théâtre, de la danse, du spectacle vivant en l’occurrence, vont pouvoir s’en donner à cœur joie, et jouir pleinement tout l’été des rendez-vous culture qui leurs sont proposés.
Les amoureux des métiers culturels vont pouvoir tout l’été non chanter, quoi que, mais travailler, n’en déplaise à Monsieur de La Fontaine. C’est là, le lot des intermittents du spectacle vivant que de fluctuer selon l’offre et la demande. Que de vivre une grande activité professionnelle l’été, en raison des nombreux festivals en France (on en dénombre près de 1500).

Certains travailleront, d’autres applaudiront. Aller voir, écouter, découvrir ou suivre tel ou tel metteur en scène, sont de bonnes bases pour le solliciter ensuite, créer du lien, du désir.
L’artiste, le technicien n’arrêtent jamais de dynamiser, enrichir, élargir leur réseau, ce sont des nécessités professionnels qu’il faut satisfaire.
Certes, mais quand l’artiste, le technicien, est lui-même handicapé, fragile, vieillissant ?
Et ce, quand les créations, les lieux de diffusion, les informations, les villes, les transports, les lieux d’hébergement ne sont toujours pas en capacité d’accueillir à égalité?
Qui dit métier, dit aussi obligation d’emploi au bénéfice du salarié, par l’employeur : adaptation de postes, aménagement du contexte professionnel….
Pour les artistes et techniciens du spectacle vivant, des employeurs fixes cela n’existe pas, ou si peu.
Alors qui va adapter ? Qui va accompagner ? Qui va ramener à l’autonomie, à la liberté de choisir, de faire, d’être, donc ?
Bien des questions que les professionnels se posent, auxquelles Audiens travaille depuis longtemps dans sa volonté de prendre en compte et d’accompagner toutes les étapes de la vie, chacun sachant que le vieillissement cumule tous les handicaps, que certains métiers en créent comme le cirque, la danse, le port de la caméra, de perches…

Néanmoins, les choses avancent, la roue tourne. Des festivals très investis pour accueillir sans discrimination comme celui des Vieilles Charrues, le Festival d’Avignon, Eurockéennes de Belfort, Solidays, Etc.)
Des personnels désormais formés à l’accueil des publics handicapés, comme l’exige la Loi. www.mooc-francophone.com/cours/assurez-laccueil-des-publics
Des formations initiales où sont intégrées la notion de handicap, les typologies et les attentes, besoins des publics cibles.
Force est de constater que désormais le sujet du handicap n’est plus le seul apanage du secteur associatif, mais bien qu’il se professionnalise
Comment ne pas s’en réjouir ? A l’occasion du Festival d’Avignon, un débat sera proposé sur les avancées depuis 2015, sur la création avec des profils handicapés. (prévoir encadré)
Du côté de l’emploi, nous ne sommes plus dans le confidentiel, traité avec condescendance et-ou racolage émotionnel.

Si le dernier rapport du CSA sur le handicap dans l’audiovisuel ne change pas (mais comment, quand le recensement se fait sur seul handicap visible à l’écran ? ), les programmes traitant du sujet sont chaque année plus nombreux.
Ainsi, de ces 2 programmes, ci-après par ailleurs récompensés
Nous avons tant à nous dire (France 2) de Morgane Dosch, Porduction Yamie 2 et Mention particulière (TF1) de christophe Campos. Production CAMINADO. www.clubavparis.com/lauriers/palmares-2017
Dans l’ombre les professionnels se mobilisent pour l’emploi dans la culture.
Ainsi :
La jeune mission Culture et Citoyenneté du CNCPH,
Récemment la Mission Handicap de la Production Audiovisuelle présentait son bilan à 1 an.
Des résultats, des témoignages, des perspectives nombreuses, encourageants, motivants.
Sur le front de l’emploi, les fiches métiers de l’audiovisuel sont revue en y intégrant le handicap.
Des films métiers sont adaptés aux publics déficients auditifs…
www.missionh-prodaudio.fr/ressources-documentaires/#ressources-docs
La culture montre ici encore une fois sa capacité à se mobiliser pour le fragile, contre l’injuste. Montre aussi sa capacité d’interpellation, d’innovation, de mobilisation. Ne dit-on pas que la culture est ce miroir tendu où chacun se réfléchit ?
Une longue et très belle histoire d’amour entre les français, qui comme chacun sait, ne badinent pas avec la liberté, l’égalité et la fraternité. Un hymne à l’amour de l’autre.

Mission handicap production audiovisuelle
Des experts sont à votre service sur rendez-vous. Du lundi au vendredi de 9h à 18h. Tél.01.7317.3665.
Mail : mission.h@audiens.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site