Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Échanges de logements accessibles : Une plateforme pour les particuliers

Échanges de logements accessibles avec Takahut

Takahut : Une plateforme d’échanges de logements accessibles entre particuliers

Jean-Marie Marquet, 39 ans, est tétraplégique depuis l’âge de 19 ans suite à un accident de trampoline. Pendant trois ans, il a développé Wheel’cap, plateforme de référencement d’hébergements et d’activités de loisirs adaptés, essentiellement sur la Loire-Atlantique et la Vendée. Depuis début mars, il se lance dans une nouvelle aventure avec la plateforme « Takahut », qui propose de trouver des échanges de logements accessibles entre particuliers. Rencontre.

Takahut, qu’est-ce que c’est ?
C’est une plateforme collaborative d’échanges de logements accessibles et adaptés entre particuliers à mobilité réduite, qu’ils soient propriétaires ou locataires. Le but est de garantir une forme d’accessibilité de qualité dans le cadre d’un échange entre personnes en fauteuil, et également d’échanger tout type de contacts : médicaux et paramédicaux (infirmière, auxiliaire de vie…) ainsi que des bons plans accessibles de leur environnement (restaurants, balades…). La plateforme Takahut permet donc une mise en relation des utilisateurs. Ceux-ci peuvent dialoguer via un système de messagerie, poser tout type de questions, et filtrer leurs demandes d’échanges avec des critères aux choix. Par exemple, une personne qui a besoin spécifiquement d’un fauteuil de douche ou d’un lit médicalisé peut l’indiquer dans le choix de ses critères.

Concrètement, comment ça marche ?
Chaque utilisateur peut s’inscrire gratuitement durant toute l’année 2019. Il crée son compte et peut alors inscrire son logement sur la plateforme. Il peut y ajouter ses critères, ses filtres et ses photos – celles-ci sont très importantes pour décrire l’accessibilité. Une fois que son logement est en ligne, il peut formuler une demande d’échange en consultant les offres existantes. Les autres utilisateurs peuvent également le solliciter. La plateforme permet d’indiquer des périodes de vacances préférentielles pour mettre en place les échanges, et la ou les villes d’échange souhaitée(s).
Nous sommes vraiment dans le cas d’un échange réciproque, donc il n’y a pas de location ou de sous-location. Chaque participant, propriétaire ou locataire, doit inscrire son logement pour pouvoir établir une demande d’échange.
Ce n’est pas un AirBnB. C’est un échange de logement où l’idée est d’aller chez quelqu’un en mettant son propre logement à disposition de cette personne en contrepartie.

Quels sont les avantages de ce concept ?
L’intérêt est d’offrir une garantie en termes d’accessibilité. La plateforme permet de discuter et d’échanger, notamment de poser des questions si on a des doutes sur le niveau d’équipement.
C’est aussi un énorme avantage en termes de pouvoir d’achat, car il n’y a pas 500 ou 600 euros à débourser pour passer une semaine de vacances loin de chez soi, puisque c’est gratuit.
Autre point intéressant : les personnes inscrites sur cette plateforme ont presque toutes chez elles des équipements qui sont difficiles à trouver dans des hôtels ou des chambres d’hôte… le fait de mettre en place des échanges de logements permet de pallier à cela.

Quelles sont les garanties sur le plan de la sécurité ?

L’échange de maisons et d’appartements existe depuis les années 1950 et c’est vraiment une forme de vacances basée sur le partage et la convivialité. Lorsqu’une personne recherche ce type de vacances, elle sait que la personne qui va venir chez elle va s’engager dans la même démarche. Les cas de vol, de casse, ou d’échanges qui se passent mal sont donc très rares.
De plus, lorsqu’un propriétaire ou un locataire souscrit une assurance pour son propre logement, il souscrit également une assurance responsabilité civile villégiature – c’est-à-dire que s’il se rend chez quelqu’un il est couvert en cas de casse ou de dégâts majeurs. L’idéal est de prévenir au préalable son assureur que l’on va se rendre chez telle personne à telle date et telle adresse. Dans le process d’échange de la plateforme, nous indiquons bien à la fin qu’il faut prendre contact avec son assureur pour vérifier que l’on dispose bien de cette couverture.

Où en êtes-vous aujourd’hui ?
Beaucoup des personnes à qui nous avons présenté le concept se disent très intéressées. Maintenant il faut transformer l’essai. Tout avance un petit peu d’un bloc, la communication, le site internet, le nombre d’inscrits… Nous allons lancer une campagne de financement participatif au mois de mai pour pouvoir développer davantage la plateforme.

Souhaitez-vous ajouter quelque chose ?
J’espère que toutes les personnes intéressées vont s’inscrire. Plus il y aura d’inscrits et plus les utilisateurs auront de chances de trouver des échanges de logements accessibles et des profils qui leur correspondent !

À découvrir sur : www.takahut.com

En photo : Jean-Marie Marquet, créateur de Takahut.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.