Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Emploi-Formation et handicap

Duo2 une première édition totalement réussie !

La Fondation des Amis de l’Atelier a organisé le 18 octobre le Duo2, une journée permettant à des salariés valides de partager le quotidien d’un travailleur en ESAT

Après les retours d’expérience du Duoday, et pour répondre à une demande récurrente des travailleurs et des salariés valides, la Fondation des Amis de l’Atelier a imaginé et organisé le Duo2 . 

Duo2, un DuoDay inversé
La Fondation des Amis de l’Atelier a participé pour la première fois le 26 avril dernier, au DuoDay, une initiative nationale du Secrétariat d’état chargé des personnes handicapées. 60 personnes en situation de handicap psychique et mental ont passé une journée en binôme avec un collaborateur volontaire pour bénéficier d’une approche du milieu ordinaire du travail, les éclairer éventuellement sur des pistes d’orientation ou révéler des vocations.

Cette journée a aussi été l’occasion de mettre en lumière l’intérêt des collaborateurs « valides » de découvrir l’univers de travail des personnes en situation de handicap, et du côté de ces derniers, l’envie de montrer leur environnement, leur activité, partager leur savoir-faire et leurs compétences.

Duo2 pour changer le regard sur le handicap
Pour répondre à cette attente, la Fondation des Amis de l’Atelier a organisé le 18 octobre le Duo2, une journée lors de laquelle 50 salariés

« valides » ont pu découvrir le quotidien de 50 travailleurs de 7 ESAT (Etablissement et Service d’Aide par le Travail) de la Fondation en région parisienne.

Une des missions et ambitions fortes de La Fondation des Amis de l’Atelier est de favoriser l’inclusion des personnes handicapées dans le monde du travail « ordinaire ». Pour y parvenir, il faut changer le regard sur le handicap, mettre en avant les compétences, les facultés d’apprentissage et d’adaptation de très nombreuses personnes en situation de handicap.

Pour cela, le Duo2 représente une formidable opportunité.
« Nous réalisons des actions de sensibilisation auprès des salariés, sur les différentes maladies ou troubles dont souffrent les personnes que nous accompagnions. Mais cela reste souvent trop abstrait et théorique.

Nous communiquons également auprès de nos usagers sur le milieu ordinaire de travail. Cependant nous sommes convaincus que l’échange dans l’opérationnel et le partage sur le terrain restent la dynamique la plus pertinente.

Chacun appréhende de manière factuelle les besoins de l’autre et ainsi comprend et accepte plus aisément les attentes singulières de son collègue » explique Sabine Lucot, Chargée de projet insertion professionnelle à la Fondation des Amis de l’Atelier. Ils sont ainsi nombreux à avoir participé volontairement au Duo2. Venant de collectivités publiques ou d’entreprises privées, ils ont tenté l’expérience pour faire tomber les préjugés sur le handicap et s’ouvrir à d’autres univers professionnels.

Témoignages :
Imed.A, salarié chez Monoprix, en binôme avec Azize.A en restauration, témoigne : « Cette journée m’a permis de démystifier le handicap, de ne plus avoir d’a priori. Ce sont des personnes comme les autres, avec des capacités et des savoir-faire. Les moments comme celui-ci sont très importants, il faut continuer dans cette démarche et aller encore plus loin dans le partage d’expérience. »

Un engouement partagé par les travailleurs, qui ont ainsi pu mettre en valeur leur travail et le partager. « Cette journée était vraiment très bien, c’est une belle expérience. J’ai aimé le partage à tout niveau. J’ai pu apprendre à mon binôme les différentes étapes du découpage du bois. C’est à refaire ! », témoigne Alain.B, travailleur à l’atelier bois de l’ESAT de Châtillon.

Pour Audrey.B qui travaille chez Weinmann Emergy, une entreprise de technologie médicale, et qui avait déjà participé au Duoday « l’ensemble des salariés de notre entreprise s’est montré très enthousiaste par la nouvelle proposition de la Fondation. J’avais accueilli Cyril à mes côtés en avril dernier, et j’étais curieuse en retour de découvrir son univers de travail à l’ESAT La Vie en Herbes. Ça a été un vrai moment de partage ».

De son coté, Cyril.M était ravi de montrer son savoir-faire et sa polyvalence, et qu’Audrey « prenne sa place pendant une journée ».

Une ambition à long terme
Afin de changer les regards et nouer des partenariats durables avec les entreprises et suite au succès de ce premier Duo2, la Fondation organisera régulièrement d’autres sessions. La prochaine est d’ores et déjà programmée en février prochain.

A propos de la Fondation des Amis de l’Atelier :
Depuis près de 60 ans, la Fondation des Amis de l’Atelier, reconnue d’utilité publique, accueille et accompagne plus de 2 800 personnes (adultes et enfants) en situation de handicap mental ou psychique, au sein de ses 76 établissements (en Ile de France et en Haute-Vienne). Elle s’engage à proposer des réponses personnalisées tout au long des parcours de vie et favorise l’épanouissement et l’autonomie des personnes dans le respect de leurs liens familiaux, de leur identité et de leurs projets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site