Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Devenir cuisinier avec un handicap : livre témoignage de Grégory Cuilleron

Devenir cuisinier avec un handicap : livre témoignage de Grégory Cuilleron

Grégory Cuilleron : il raconte comment il est devenu cuisinier tout en surmontant son handicap

Devenir un célèbre cuisinier avec un handicap c’est possible ! Le récit autobiographique La vie à pleine main dans lequel Grégory Cuilleron se confie le prouve !

Agénésique, c’est-à-dire né avec une seule main, Grégory Cuilleron se fait connaitre et devient cuisinier professionnel grâce aux émissions Un dîner presque parfait et Top Chef. Il est aujourd’hui responsable d’un restaurant à Lyon et vie de sa passion. Jusqu’à l’âge de ses vingt-sept ans, l’auteur n’avait pas la notion de son handicap. Pour lui, il menait une vie normale à quelques détails près. Depuis son apparition à la télévision, sa vision des choses a changé.

Grâce au romancier Alexis Jenni, il revient sur son parcours. Grégory Cuilleron partage son expérience depuis son enfance et sa vision du monde. Il explique au lecteur sa façon de penser, comment il ressent le regard des autres, et insiste sur le fait que pour lui, il n’est pas en situation de handicap.

Un récit inspirant et positif sur le handicap 

Tout au long de son récit, il partage avec humour et dynamisme sa vie. L’autobiographie mène à une vraie réflexion sur le handicap et à son insertion dans la société. Le fait de devenir un célèbre cuisinier malgré son handicap inspire de nombreuses personnes. C’est pourquoi il partage son expérience.

Une histoire de vie toujours optimiste et dans la recherche du meilleur de soi. Grégory Cuilleron modifie la perception des handicaps et des personnes concernées. C’est une autobiographie offrant de la motivation et de la positivité, et à laquelle chacun peut s’identifier.

« J’ai toujours aimé le sport, j’aime m’agiter, forcer, me pousser à bout, transpirer et avoir des courbatures le lendemain, j’en ai fait très jeune, j’en fais encore, de toute sortes, à un niveau tout à fait modeste mais avec enthousiasme. À quarante ans je joue encore au foot comme quand j’en avais douze, toujours avec des copains, comme à l’époque, pas très bien mais pas si mal, comme tout le monde. Et ça me fait râler quand par une sorte de réflexe idiot mes potes insistent pour que je passe aux cages, parce que je suis un peu… spécial. « Hé, les gars ! C’est la main qui me manque, pas le pied ! Et le foot, ça se joue au pied, bande d’ignares ! Et le goal, c’est quand même le seul sur le terrain à avoir besoin de ses deux mains… » Alors voilà, je râle, je les traite de miros, d’idiots, de mauvais joueurs, et je crois que dans leur esprit, ce qui me caractérise c’est décidément bien plus mon sale caractère que mon handicap. »

ISBN 978-2-226-44700-5 La vie à pleine main de Grégory Cuilleron et Alexis Jenni, édition Albin Michel – Prix 16,90 euros

Anna Pellissier

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.