Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Sports, loisirs et handicap

Défi accompli.

Le Défi Intégration, cet équipage pas comme les autres, a franchi la ligne d’arrivée et établi le record de l’Odyssée des Epices, hier lundi 15 novembre a 14h36. Après 68 jours de mer, ces cinq marins sont arrivés à Port‐Louis, fatigués mais heureux d’avoir réussi. Tout a commencé il y a trois ans. Eric, Olivier, Justine, Nicolas, David, Laurent et Grégory (1), tous passionnés par la mer, se battaient chacun de leur côté, à leur manière, pour lutter contre le handicap. Ils ont décidé de s’associer, de mêler leurs atouts et leurs handicaps pour relever un défi audacieux : être le premier équipage mixte à détenir un grand record océanique. Un seul but : montrer, par l’exemple, qu’il est possible d’intégrer des personnes handicapées dans les équipes, en ne cédant rien aux exigences de sécurité et de performance. Le défi a été relevé. L’équipage handi‐valide du Défi Intégration établit ce jour le record officiel en monocoque sur le parcours Lorient France–Port Louis Ile Maurice, en 68 jours, 22 heures, 52 minutes et 2 secondes (2).

 

Parti le 8 septembre de Lorient, l’équipage a parcouru 10 500 milles à bord du bateau Jolokia, une véritable plateforme d’innovation pour l’accès à la voile sportive. Les équipiers, organisés en binôme handi‐valide, se sont relayés à la barre. Cette mixité a poussé l’équipage à innover, s’adapter et se dépasser pour surmonter ensemble les difficultés. « Les forces des uns ont compensé les faiblesses des autres en toutes circonstances, bien au‐delà des handicaps visibles » dit l’un d’eux. Le projet a été conçu pour que chaque équipier du bord, valide ou handicapé, puisse participer activement à la manoeuvre en toute sécurité. À force d’entraînements et d’apprentissage, les binômes handi‐valides ont parfaitement fonctionné. « Il m’arrive souvent de fermer les yeux pour ressentir les sensations d’Olivier et chercher les mots justes correspondant à ces repères communs. J’essaie de traduire l’univers de la mer et du bateau en sensations, en chiffres, en figures, en intensités, en tensions de barre, d’écoutes, c’est un autre dictionnaire de la mer. J’apprécie particulièrement cet exercice car tout ça fait de la navigation avec Olivier une navigation instinctive, sensorielle, presque animale !» (Nicolas en manoeuvre avec Olivier, nonvoyant).

 

Cette aventure humaine a été possible grâce à des partenaires prêts, eux aussi, à relever le défi de l’intégration. Le Défi Intégration leur a donné un souffle nouveau pour aborder la question du handicap et de la mixité des équipes, sans tabou ni idée reçue. Les entreprises tout d’abord pour qui et avec qui le défi s’est construit : Total, TF1, Lafarge, Proparco et l’Agence française de développement sont des entreprises engagées sur le terrain du recrutement et de l’intégration des personnes handicapées ; mais aussi l’Agefiph et Rothschild; la Marine Nationale et le Secrétariat d’Etat chargé de l’Emploi ; l’ensemble des partenaires techniques et des partenaires mauriciens.

 

1) Ces deux derniers équipiers n’ayant pas pris le départ

2) Sous réserve de validation définitive par le WSSRC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site