Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Contraception d’urgence : une approche virale pour mieux informer les femmes

Paris, le 7 mars 2011 : « J’ai couché avec un drôle de Superman et j’ai oublié ma contraception ! ». Voilà le « pitch » de la campagne virale intitulée « Et si ça m’arrivait », qui est lancée aujourd’hui sur le web par HRA Pharma afin de mieux sensibiliser les femmes à la contraception d’urgence.
En France, 1/3 des grossesses sont non désirées et aboutiront à une IVG dans 60% des cas1,2 : il est donc essentiel de sensibiliser toutes les femmes afin qu’elles intègrent la contraception de rattrapage dans leurs options contraceptives et qu’elles en parlent avec leur médecin en amont pour mieux faire face aux imprévus…

 

Plusieurs constats sont à l’origine de cette campagne au ton volontairement décalé :

  • L’usage de la contraception d’urgence, méthode de rattrapage simple, est largement insuffisant3 (Rapport IGAS, octobre 2009)
  • Les femmes de plus de 25 ans ont été jusqu’ici très peu ciblées par les campagnes d’information précédentes : elles utilisent donc moins ce recours contraceptif, alors que 60% des IVG surviennent après 25 ans4.
  • Les femmes ont besoin d’être mieux informées sur les situations à risque ainsi que les méthodes de rattrapage : le médecin gynécologue ou généraliste est l’interlocuteur idéal pour présenter l’offre contraceptive dans son ensemble et pour poser les bases d’une prévention efficace3…
 

« Faire prendre conscience aux femmes que les accidents de parcours contraceptif peuvent arriver à toutes, à tout âge, qu’il est possible de « se rattraper » grâce à la contraception d’urgence, qu’on peut facilement parler des oublis ou difficultés de contraception avec son médecin (gynécologue ou médecin généraliste)… Tels sont donc les objectifs de cette campagne d’information originale au ton positif, sur un sujet sérieux. » précise Luc Massart, directeur général d’HRA Pharma France.

 

La campagne web d’une série de 4 films viraux très courts (30/40 secondes), utilisant un ton volontairement décalé – et des situations forcément caricaturales – interpelle sur les situations à risque de grossesse non désirée auxquelles les femmes peuvent être confrontées.
Dans l’épisode 1, Sophie, jeune trentenaire, se réveille après une soirée agitée.
Elle découvre qu’elle n’est pas seule dans son lit… et elle n’a vraiment – mais alors vraiment – pas envie de se retrouver enceinte après une aventure d’un soir…
Les épisodes 2,3 et 4 nous livrent l’issue de cette expérience “malheureuse” et l’importance d’en parler rapidement avec son médecin.
Les films se terminent tous par un message invitant à se renseigner : “La contraception de rattrapage a évolué, les comportements aussi. Parlez-en à votre médecin. Rendez-vous sur www.etsicamarrivait.fr“.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.