Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Archives des articles et dossiers du handicap

Constant et Zoé : Des habits astucieux des pieds à la tête

Constant et Zoé : Des habits astucieux des pieds à la tête

Pas toujours facile de s’habiller lorsqu’on a un handicap. Les vêtements à la mode sont rarement pratiques, et les vêtements pratiques, rarement à la mode… Sarah Da Silva Gomes, fondatrice de Constant et Zoé, a décidé d’apporter son fil à l’ouvrage en lançant une collection de vêtements et accessoires ingénieux. Rencontre.

Pouvez-vous nous présenter votre parcours ?
Je viens d’obtenir un Master 2 en Management & Stratégie de l’Entreprise l’ESDES (Lyon). J’ai fait mes années de Master 1 et Master 2 en alternance dans une entreprise de maroquinerie où j’ai travaillé en étroite collaboration avec le responsable de la marque, ce qui m’a permis de devenir polyvalente et de beaucoup apprendre en deux ans. J’ai terminé mon contrat fin septembre 2014. C’est à ce moment-là que je me suis lancée à 100% sur Constant et Zoé, projet sur lequel je travaillais déjà en parallèle depuis 2012.

Constant et Zoé, qu’est-ce que c’est ?
Constant et Zoé est une marque de vêtements et accessoires astucieux destinés à rendre l’acte quotidien de l’habillage plus facile pour tous. Tous les produits ont été conçus de manière à être élégants, colorés, confortables et attrayants pour que les personnes qui les portent prennent plaisir à s’habiller. Les vêtements ont un rôle important dans l’acceptation du handicap, d’où l’importance qu’ils soient faciles à enfiler et ne soient pas stigmatisants…

Que proposez-vous précisément ?
Nous proposons une collection complète permettant de s’habiller des pieds à la tête, et pouvant correspondre à des personnes ayant entre 10 et 20 ans en moyenne (taille 10-12 ans jusqu’au L). Parmi nos principaux produits :

– Le poncho, qui s’enfile par la tête en une seule fois et dispose d’une écharpe, d’une capuche et de gants intégrés… pour éviter de perdre l’un ou l’autre de ces éléments.

– Le colcapuche imperméable, qui se met sur une veste ou un manteau.

– Le manteau, facile à enfiler, résistant, extensible, doux, chaud et imperméable.

– L’écharpe, en polyester pour peau sensible, douce, réversible, proposée en différents coloris, et pouvant se convertir en serviette si besoin.

– Le maillot de corps, destiné à être porté sous les corsets.

– Le sweat, avec ouverture intégrale manches et bras.

– Le t-shirt à manches longues.

– La paire de moufles, sans encoche pour le pouce, afin qu’elles soient faciles à enfiler.

– Le coussin d’habillage : outil ergonomique innovant imaginé par Sophie Marchand, maman de Noé, jeune garçon dyspraxique. Il se met autour du cou (hauteur réglable) et permet aux personnes qui le souhaitent de travailler leur préhension en effectuant autant de fois qu’elles le souhaitent les principaux mouvements associés à l’habillage quotidien : nouer des lacets, défaire un scratch, enfiler un bouton, manipuler une fermeture éclair…

Où peut-on trouver ces produits ?
On peut les trouver sur le site internet http://constantetzoe.com/ avec une possibilité de tester les articles pendant cinq jours et de les renvoyer s’ils ne conviennent pas (à partir de septembre).

Aux Galeries Lafayette de Lyon-Part Dieu du 26 octobre au samedi 14 novembre au niveau 2, Prêt-à-porter pour enfants.

En parallèle, nous prévoyons de mettre en place des ventes éphémères lors d’événements organisés par des centres et associations, et une partie des vêtements sera vendue directement aux centres. 

Comment est née la marque Constant et Zoé ?
L’idée m’est venue de mon frère, Constant, qui est Infirme Moteur Cérébral (IMC) depuis sa naissance suite à une faute médicale. Je me suis très vite rendu compte qu’il était très compliqué de l’habiller et j’ai été un peu déçue par le prêt-à-porter classique. Nous sommes en 2015 et une tâche quotidienne telle que l’habillage est encore complexe ! J’ai donc décidé d’agir moi-même pour essayer de changer les choses et d’aider un maximum de personnes.

J’ai alors réalisé une grande étude sur les besoins et attentes des personnes en situation de handicap en matière d’habillage en questionnant les personnes concernées et leurs proches, notamment via les réseaux sociaux mais aussi en les rencontrant directement. Je me suis également renseignée sur les pratiques d’habillage en général au sein des établissements, en contactant des centres d’hébergement et des instituts médico-éducatifs. J’ai pu avoir un relai dans toute la France.

À partir d’octobre 2014, j’ai commencé à travailler avec un bureau d’études pour élaborer la partie technique et textile. J’ai créé la société en janvier, et en février 2015 la collection était prête. La marque a été inaugurée le 8 avril 2015 avec une présentation des premiers prototypes. En mai 2015, nous avons lancé une campagne de financement participatif à laquelle 318 personnes ont participé, et qui a permis dans le même temps d’enregistrer nos premières commandes. La production sera lancée début juillet 2015, et les premières commandes seront livrées en septembre 2015.

Entre temps Constant et Zoé s’est construit un palmarès impressionnant…
J’ai eu la chance de recevoir différents prix qui m’ont encouragée et beaucoup aidée à avancer. J’ai obtenu en 2012 le Prix de l’Entreprise sociale et solidaire Campus création, et le Prix Entreprenariat social de l’EM Lyon. En 2013, j’ai remporté le premier prix national organisé par la Fondation SFR. Puis en 2015, j’ai remporté le prix « Lyon de demain » du Medef Lyon-Rhône, et le prix Acteurs de l’économie. J’ai également été finaliste du concours « Village des créateurs », qui m’accompagnera avec la Fédération Nationale du prêt-à-porter féminin (sur la partie produit, développement de l’entreprise et stratégie). Je suis aussi accompagnée par l’incubateur Ronalpia pendant deux ans, ce qui me permet de bénéficier de mes locaux actuels (en lien avec l’incubateur de l’université Lyon 3), et d’un mécénat de compétences avec deux chefs d’entreprise qui me conseillent dans mes démarches.

De qui est composée l’équipe aujourd’hui ?
Aujourd’hui nous sommes trois. Je travaille avec Soumaya Chaambi, graphiste, et Mélanie Ravier, chargée de communication polyvalente. Elles sont toutes les deux arrivées en stage et actuellement nous réfléchissons à la suite, et notamment à créer de nouveaux emplois. 

Quels sont vos projets et ambitions pour les mois à venir ?
Notre premier objectif sera d’envoyer au plus vite dès le mois de septembre toutes les commandes que nous avons déjà reçues, et de recueillir les impressions des acheteurs. À partir de septembre, nous partirons également sur les routes pour commencer les ventes éphémères. De plus, nous allons réfléchir à un mode de distribution sur l’ensemble de la France.

Propos recueillis par Caroline Madeuf

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site