Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

À vos questions

Questions de parents: La colère :(

La colère questions de parents coussin de la colère

Par Célia Della Tommasa. Un simple mot qui pourtant est en réalité un bouleversement émotionnel, voire parfois une tempête: la colère.

Tout enfant rencontre des difficultés à contrôler cette émotion, et elle peut être d’autant plus difficile à voir comme à vivre lorsqu’à cela s’ajoute des morsures, des coups et des cris. Sans oublier que certains sont plus susceptibles de se laisser envahir par leurs émotions fortes que d’autres. Tout enfant a le droit d’être en colère, de ressentir de la frustration ou d’éprouver des sentiments hostiles à l’égard des autres ou pour une situation quelle qu’elle soit. Mais toutes les manières d’exprimer la colère ne sont pas possibles pour autant.

Face à ces situations, nous pouvons être tentés de perdre patience…et de crier en retour, créant encore plus de confusion dans la tête de l’enfant, qui ne saura toujours pas comment réagir. La colère nous empêche de réfléchir car elle déconnecte notre cortex pré-frontal.

Le petit enfant n’est pas « mauvais » ou « méchant ». Il a seulement un cerveau encore immature (au vu de son âge) qui le pousse à réagir « instinctivement » quand il se sent menacé, en danger ou quand ses besoins ne sont pas satisfaits, sans penser aux conséquences ni même aux actes que son impulsivité engendre.

La partie du cerveau qui contrôle nos impulsions, le cortex pré-frontal, et les circuits neuronaux reliant le cortex pré-frontal au cerveau archaïque (émotionnel) ne commencent à maturer qu’à partir de 5 ans. Avant 5 ans, l’enfant ne peut pas contrôler ses émotions : il est incapable de prendre du recul sur ce qu’il vit. Un petit enfant vit les émotions avec beaucoup plus d’intensité que les adultes. La frustration étant l’émotion la plus compliquée à gérer, entrainant souvent des colères plus ou moins intenses.

J’ai décidé d’écrire cet article non pas pour vous guider sur les réactions appropriées mais plutôt pour vous proposer différents outils à mettre en place pour tenter de gérer les tempêtes émotionnelles de vos enfants, quel que soit leur âge. Chaque outil proposé peut être modifié et amélioré afin de correspondre au mieux à votre enfant.

– Le chemin de la colère : Un support très intéressant et modifiable en fonction des réactions de votre enfant. Vous pourrez vous en procurer une version en libre téléchargement sur le site https://communoutils.com/ dans la rubrique « Comportements » et « Chemins du contrôle ». Il s’agit d’une fiche qui propose différentes cases graduées permettant à l’enfant de réfléchir à ce qu’il ressent et aux différentes manières de réagir pour sortir de cette situation problématique. Cet outil est normalement utilisé avec le chemin du contrôle pour travailler en même temps les comportements les plus appropriés pour gérer sa colère. Sur la version proposée en ligne sur Communoutils, vous trouverez ainsi une double fiche « Chemin de la colère » et « Chemin du contrôle » proposant aux enfants d’évaluer leurs émotions dans des cases telles que : Réagir sans réfléchir, essayer de se venger, détester une personne à cause d’un événement, accorder trop d’importance à certaines choses sans raison… (chemin de la colère) ; et telles que : Prendre le temps de respirer et de se calmer, dire ce qui nous fâche, comprendre d’où vient le problème, se mettre dans la peau des autres, penser aux solutions possibles… (chemin du contrôle).

Sur ce même site vous pourrez aussi y trouver un jeu sur les symptômes de la colère. Le but étant de visualiser le corps lorsque la colère prend le dessus. Toujours à télécharger gratuitement.

  • L’éventail de la colère : Un éventail tout simple à créer avec votre enfant. Cela lui permet de visualiser l’état émotionnel dans lequel il se trouve et ainsi l’inviter à changer d’émotions. Cet outil est proposé par HOPTOY’S.
  • Le mangeur de colère : Un outil que je trouve plutôt intéressant. Proposez à votre enfant de créer un mangeur de colère en carton afin qu’il puisse avaler toutes les émotions négatives et apaiser alors l’enfant.
  • Le coussin de la colère : C’est de loin mon préféré. Le principe étant que l’enfant se décharge entièrement dessus. Il a alors la liberté de le jeter ou même de le frapper si nécessaire. Ceux qui sont en photo ont été conçus par une couturière – RBbySteph – pour un garçon que j’accompagne. Un grand pour la maison et un petit pour l’accompagner en dehors. Vous pouvez découvrir ici le blog de cette couturière : https://www.alittlemarket.com/boutique/shirleyzepap-145452.html

Dans le même esprit il existe aussi des petits sacs à émotions, contenant des objets significatifs permettant d’exprimer ses émotions plus facilement.

  • La bouteille de retour au calme :

Une activité créative à proposer et un outil utile par la suite. Une simple bouteille sensorielle pour permettre à votre enfant de se calmer. Pour la fabriquer, il vous faudra une bouteille, des paillettes, ou perles ou même des élastiques et de l’eau. Très simple pour la création et à moindre coût. Les enfants investissent souvent bien mieux un outil pour lequel ils ont participé à la création.

Il existe encore bien d’autres supports et outils pour la colère. Si vous avez des questions en rapport avec votre situation, n’hésitez pas à nous écrire. Et pour celles et ceux intéressés par des outils proposés dans cet article, ou qui souhaiteraient d’autres conseils de fabrication, vous pouvez nous laissez un commentaire.

Et continuez à nous poser vos questions sur www.handirect.fr, rubrique « À vos questions » ou par courrier postal à: Handirect, Rubrique Accompagn’moi, 5 rue de la Claire, 69009 Lyon. Service anonyme et gratuit. Pour en savoir plus sur Célia Della Tommasa: www.accompagnmoi.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site