Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Politiques et handicap

CIH : Des réactions mitigées de la part des associations

CIH les associations du handicap réagissent

Suite à l’annonce de 10 grandes mesures lors du Comité Interministériel du Handicap (CIH) du jeudi 25 octobre, plusieurs associations ont d’ores et déjà réagi.

Si les associations représentatives de personnes en situation de handicap saluent pour la plupart les différentes mesures annoncées lors Comité Interministériel du Handicap (CIH), elles restent toutefois dans l’attente de précisions et regrettent que certains sujets prioritaires ne soient toujours pas abordés. Voici les réactions de deux d’entre elles.

APF France Handicap
Plusieurs annonces répondent aux mobilisations de longue date des associations, et notamment : le droit de vote qui doit être accordé aux majeurs sous tutelle au plus tard aux élections municipales de 2020, la simplification de plusieurs mesures administratives, …. L’ouverture d’un chantier compensation dans le cadre de la conférence nationale du handicap 2019 répond également à une forte attente au regard des restes à charge de plus en plus insoutenables en matière d’aide humaine, d’aides techniques, … Pour autant, ce CIH 2018 reprend beaucoup de mesures et d’orientations déjà annoncées, sans toutefois les préciser.
Et alors que le 1er ministre et la secrétaire d’État aux personnes en situation de handicap présentent ces mesures, dans le même temps le gouvernement supprime le complément ressources de l’AAH (179 € par mois pour les personnes dans l’incapacité de travailler) dans le cadre de l’examen du projet de loi de finances (PLF) pour 2019.
De même, la loi ELAN sur le logement qui va prochainement être promulguée par le Président de la République fixe un quota de 20 % de logements accessibles pour les immeubles neufs, contre 100 % actuellement. Plusieurs groupes parlementaires viennent de ce fait de saisir le Conseil Constitutionnel pour faire annuler cette disposition de la loi.

L’engagement dans une société inclusive nécessite des dispositions (accessibilité et conception universelle, accompagnement de l’évolution de l’offre de service, …) et des budgets à la hauteur des ambitions du gouvernement. Nous sommes encore loin du compte (ce CIH 2018 et les lois de finances pour 2019 le confirment).

Les personnes en situation de handicap et leur famille s’indignent de ne pas être suffisamment entendues pour que leur quotidien change réellement. D’ailleurs, 86 % de personnes en situation de handicap avaient répondu lors d’un récent sondage réalisé par l’Ifop qu’elles ne faisaient pas confiance à l’exécutif pour améliorer leur quotidien.

UNAPEI
Des progrès pour les droits des personnes handicapées mais de nombreuses personnes encore sans solution d’accompagnement.

L’Unapei salue un certain nombre d’annonces ce matin, en comité interministériel du Handicap, mais rappelle que son réseau attend que les concertations en cours du gouvernement se traduisent par un accompagnement adapté de toutes les personnes handicapées.
L’Unapei salue l’ouverture du droit de vote des majeurs protégés
L’Unapei qui milite depuis de nombreuses années en ce sens, salue la décision du gouvernement d’ouvrir totalement le droit de vote aux majeurs protégés en mettant fin à la possibilité pour le juge des tutelles de leur retirer ce droit.

Notre Union rappelle cependant que pour développer des opinions, un million de personnes déficientes intellectuelles doivent pouvoir s’informer. Il est temps que les candidats rendent leurs propositions électorales accessibles à tous en déployant notamment la méthode du facile à lire et à comprendre. Le processus électoral doit aussi être rendu accessible.

L’Unapei se réjouit également de la suppression des autorisations préalables actuellement prévues pour le mariage ou la conclusion d’un pacte civil de solidarité.

Des mesures de simplification administratives qui viendront faciliter la vie des personnes et de leurs familles.

L’Unapei salue l’attribution de droits à vie aux personnes dont le handicap n’évoluera pas favorablement.

L’Unapei attend la mise en œuvre concrète d’un certain nombre d’annonces et de chantiers parmi lesquels celui de l’amélioration de l’accompagnement des personnes handicapées et la compensation du handicap. L’Unapei rappelle la situation d’urgence de dizaines de milliers de personnes actuellement sans aucune solution d’accompagnement ou disposant de solutions partielles.

Comme le déclare Luc Gateau, président de l’Unapei, « les familles que nous représentons attendent tous les jours et depuis des années des solutions concrètes d’accompagnement, des parcours de vie sans rupture, des scolarisations qui répondent aux besoins de leurs enfants et qui ne soient pas maltraitantes. Il est grand temps de traduire concrètement les réflexions en priorités et en action ».

L’Unapei restera vigilante à la traduction concrète d’un certain nombre d’annonces et participera aux différentes concertations.

One Comment

Leave a Reply
  1. J’ai besoin que vous diffusiez autour de vous notre pétition car les parents sont toujours oubliés.

    https://www.mesopinions.com/petition/social/creation-statut-aidant-familial-parents-enfants/47810

    Il est temps d’écouter les parents qui s’investissent, s’impliquent, sans reconnaissance, sans répit.

    L’expertise parentale est incontournable. Il s’agit d’un métier à part entière.

    Des années d’expériences, d’engagements, pour que nos enfants puissent communiquer, échanger, apprendre et s’épanouir, debout et en marche, dans notre monde.

    Le travail de notre association a pour but d’accompagner des enfants et des parents à avoir le droit d’exister

    et ainsi leurs laisser un espoir de vivre sa vie au sein d’une société bienveillante.

    Merci pour votre soutien

    Nathalie, Tristan et Stephan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site