Accueil Archives des articles et dossiers du handicap Baisse des indemnités journalières: une "attaque" contre les salariés

Baisse des indemnités journalières: une "attaque" contre les salariés

Ecouter article

 

PARIS, 26 oct 2011 (AFP) – La CFTC et Solidaires ont rejoint mercredi le concert des critiques sur le projet de baisse des indemnités maladie inscrit dans le budget de la Sécu débattu à l’Assemblée, dénonçant une “attaque” contre les salariés. “Le gouvernement s’attaque une nouvelle fois aux salariés ! “, estime la CFTC dans un communiqué.

“Cette perte est une nouvelle atteinte aux pouvoirs d’achat des Français déjà en difficulté”, poursuit le syndicat, rappelant que certains salariés ne bénéficient pas tous d’une allocation complémentaire versée par l’employeur. “Dans ce cas de figure, comme pour les retraites, nous allons passer d’un régime de solidarité à un régime privé, renforçant encore les inégalités !”, regrette Jacques Voisin, président de la confédération chrétienne.

“La baisse des indemnités journalières va rapporter à l’Etat 220 millions d’euros… presque rien quand nous le comparons aux 20 milliards d’euros estimés de fraude sociale !”, ajoute-t-il. Même critique pour l’union syndicale Solidaires qui condamne “fermement”, dans un communiqué, cette “nouvelle attaque contre les plus fragiles” et appelle “au retrait de cette mesure scandaleuse, intolérable, inhumaine”.

Les IJ maladie (proportionnelles au salaire) baisseront, en raison d’un changement de leur mode de calcul (basé désormais sur le salaire net et non plus sur le brut). Présentée par le gouvernement comme une “harmonisation” du mode de calcul des IJ maladie, maternité et arrêt de travail, cette mesure doit permettre 220 millions d’euros d’économie.

D’autres syndicats et des associations (dont le CISS (usagers de la santé), la FNATH (accidentés de la vie) et lUnaf (associations familiales)) avaient aussi rejeté la disposition, la CGT y voyant le signe “un nouveau recul dans la protection sociale”. Le président UMP de la commission des Affaires sociales, Pierre Méhaignerie, s’est également prononcé contre le projet de modifier le calcul des indemnités journalières versées par l’assurance maladie.

Exit mobile version
X