Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Autorisation de recrutement à la Défense

Le ministère de la défense, à l’instar de l’ensemble de la fonction publique, est tenu d’employer 6% de travailleurs handicapés et autres bénéficiaires de l’obligation d’emploi (BOE). Depuis de nombreuses années, le ministère de la défense a défini et mis en œuvre, en faveur des personnes handicapées, une politique d’ensemble portant à la fois sur la formation, la prise en charge et s’implique dans la recherche en matière d’appareillage.

En ce qui concerne la formation pour la réinsertion professionnelle effective des handicapés, une convention signée entre le ministère chargé de la fonction publique et l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONAC) permet de former les personnes handicapées au sein de ses écoles de reconversion professionnelle préparant aux diplômes de l’éducation nationale (BEP, BAC ou BTS). De plus, l’Institution nationale des invalides (INI) assure la prise en charge des invalides de guerre et d’opérations extérieures, les plus fortement handicapés. Cette institution offre un accueil de longue durée pour les handicapés les plus lourds et développe des méthodes innovantes permettant d’améliorer l’autonomie de vie des personnes handicapées. Elle s’implique sur le terrain, au travers de dix-huit centres d’appareillage en France et trois au Maghreb, qui assurent des consultations d’appareillage, en leur sein ou itinérantes, ainsi que le contrôle de fabrication et d’adaptation des appareillages (orthopédiques, auditifs…). Enfin, dans le domaine de la recherche, il convient de citer les études techniques et les essais en matière d’appareillage pour handicapés menés par le Centre d’études et de recherche sur l’appareillage des handicapés (CERAH). Cette structure de très haut niveau agit dans le domaine de la normalisation des matériels, de la formation et de la capitalisation des connaissances au bénéfice des professionnels comme des handicapés eux-mêmes.

Le ministère de la défense s’est doté, dès 2001, d’un plan d’action en faveur de l’insertion des travailleurs handicapés et un premier plan triennal couvrant la période 2006-2008, a permis de développer cet effort en vue d’atteindre le taux d’obligation d’emploi de 6 % de personnes handicapées prévu par la loi du 10 juillet 1987 en faveur de l’emploi des travailleurs handicapés.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.