Partager, , Google Plus, Pinterest,

Préventica Paris Marseille 2019

Posted in:

Autisme

Autisme : une tromperie de l’Etat

Il n’a pas fallu longtemps à l’association « Vaincre l’Autisme » pour répondre au bilan que le gouvernement a publié aujourd’hui sur son action en faveur des personnes autistes ! 

L’association Vaincre l’Autisme nous a envoyé un communiqué de presse qu nous publions au même titre que celui du gouvernement.

A l’occasion de la Journée Mondiale de sensibilisation à l’autisme, Mme Sophie Cluzel (Secrétaire d’État, Chargée des Personnes Handicapés) inonde les médias par l’action du gouvernement sur le dépistage précoce, or que le gouvernement est dans l’incapacité d’agir pour remédier à la problématique de l’autisme en France. La preuve en est que le 2ème et le 3ème plan autisme ne sont exécutés qu’à 50 % à l’heure actuelle et qu’un an après l’annonce de la « stratégie nationale » et deux ans d’actions du gouvernement rien n’avance concrètement. Ce qui prolonge l’agonie des personnes autistes et de leurs familles.

7 MILLIARDS d’euros (Rapport de la cours des comptes – décembre 2017) et seulement 15% des enfants diagnostiqués ! Dans sa stratégie nationale, le gouvernement projette un budget de 308 millions d’euros sur 5 ans. Ce qui revient à moins de 62 millions d’euros et ce chiffre, le gouvernement le disperse sur l’ensemble des Troubles Neuro-Développementaux réduisant, ainsi, le budget de l’autisme à néant et trompant les familles, les professionnels et la société !

44 enfants naissent atteints d’autisme, chaque jour en France
Les spécialistes mondiaux en Matière d’autisme annoncent déjà selon plusieurs études que l’autisme et les TSA sont en perpétuelles augmentation vers les 1 naissance sur 50 (Livre Blanc Scientifique International de l’Autisme – Novembre 2018). Selon ces données, depuis 2013, VAINCRE L’AUTISME annonce les nouvelles prévalences de l’autisme en France :

–          1 300 000 personnes affectées
–          16 000 naissances par an
–          44 naissances par jour

(Rapport 2013 : Situation de l’autisme en France). L’autisme est donc, un grave problème de santé publique et doit être pris en compte sur le plan santé, avec une politique de prévention.

Scolarisation : l’arbre qui cache la forêt !
Le gouvernement, ne pouvant sortir de ce carcan du médico-social et de ce pilotage, au lieu d’attribuer les budgets à l’Éducation Nationale pour la scolarisation des enfants, instaure des unités d’enseignement dans les maternelles sous l’égide du médico-social. Ces unités ne sont pas une politique de scolarisation pour les enfants autistes en France par l’Éducation Nationale, mais un dispositif médico-social.

Le Ministère de l’Éducation Nationale ne s’engage ni n’assure son devoir de scolarisation et d’éducation. Ses déclarations sous le terme « INCLUSION » ne font que cacher les atteintes aux droits fondamentaux à la scolarisation et à l’Éducation des enfants autistes.

VAINCRE L’AUTISME dénonce une discrimination d’Etat !
La réalité de la situation est que l’Etat, ses institutions et son législateur n’ont pas reconnus l’autisme comme un problème de santé publique et n’agissent pas en matière de prévention santé, ni en matière de reconnaissance des besoins spécifiques, afin de limiter l’impact sur la santé des enfants et de leurs familles. C’est ainsi qu’il fait régner une absence d’état de droit pour les personnes autistes et ne produit qu’une politique inefficace devenue nocive pour leur santé, dont le nombre ne cesse d’augmenter et leur marginalisation de perdurer. De ce fait, elles sont privées de leurs droits communs.

M’Hammed SAJIDI
Président

Le bilan du gouvernement publié le même jour !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site