Handicap , accédez à une information complète et actualisée en temps réel sur Handirect Magazine

AccueilAutismeAutisme en entreprise : Ça marche avec l'association VETA !

Autisme en entreprise : Ça marche avec l’association VETA !

Ecouter article


Des personnes touchées par l’autisme dans l’entreprise, cela peut fonctionner : c’est ce que démontre l’association VETA.

Grâce au succès de sa méthode d’intégration, l’association VETA – Vivre Et Travailler Autrement – démontre la performance des personnes autistes au travail et l’engagement d’un nombre croissant d’entreprises. L’autisme en entreprise, ça marche si on emploie une méthode adaptée.

VETA s’associe à la sortie du livre de Pascal Jacob, “Le Droit à la vraie vie. Les personnes vivant avec un handicap prennent la parole”, dans lequel des acteurs engagés dans l’inclusion s’engagent et témoignent pour démontrer tout l’enjeu du travail dans l’autonomie des personnes autistes.

Cet ouvrage fait également référence au travail sans relâche de l’association VETA, dirigée par Jean François Dufresne, son fondateur, et Yenny Gorce sa directrice, qui agit sur le terrain et au cœur des entreprises pour que l’autisme au travail devienne une réalité. Un cercle vertueux partant de l’inclusion et parvenant à l’autonomie, décrit et soutenu par Pascal Jacob : « Quelle victoire sur la fatalité, quelle victoire sur notre sentiment d’impuissance face au handicap, quelle victoire sur nos préjugés et sur notre manière de voir nos enfants vivant avec un handicap ! ».

Depuis 7 ans, la mobilisation de VETA a permis de voir naître des projets durables et responsables dans les entreprises comme Andros, avec 15 travailleurs autistes engagés. D’ici la fin 2020, 7 travailleurs autistes devraient rejoindre de nouvelles entreprises dans les secteurs de la beauté, de la logistique et de l’agroalimentaire. Malgré la crise, VETA vise un objectif ambitieux de 300 autistes au travail d’ici 5 ans.

L’AUTISME, UN DÉFI ET UNE RICHESSE POUR NOTRE SOCIÉTÉ ET LE MONDE DE L’ENTREPRISE

En France, on estime à 700 000 le nombre de personnes autistes, dont 400 000 sont en âge de travailler. Et pourtant 95% sont au chômage. Les solutions proposées sont insuffisantes, alors que la plupart des personnes autistes ont des compétences recherchées en entreprise et des qualités remarquables. Mais leur insertion professionnelle est complexe et difficile. C’est là qu’intervient l’Association Vivre et Travailler Autrement (VETA).

Depuis 2013 l’association œuvre pour l’intégration des personnes autistes. Elle propose à des adultes atteints de troubles modérés à sévères d’autisme, un emploi en CDI en usine, un hébergement ouvert et des activités favorisant leur insertion et leur épanouissement. Avec un encadrement permanent dispensé par des spécialistes de l’autisme tant au travail que sur le lieu de vie.

L’usine Novandie/Andros, située à Auneau en Eure-Et-Loir, a été la première à s’engager avec VETA. Quinze personnes autistes qui ont été embauchées en CDI au terme de leur période d’essai, soit un taux de réussite de 100%. Ce projet humain unique a été rendu possible grâce au soutien indéfectible des dirigeants du Groupe Andros et l’implication des acteurs du territoire. Et c’est avec l’aide précieuse de Fondations engagées (Bettencourt Schueller, Malakoff Médéric, La France s’engage, la Fondation de France), et grâce à sa sélection en 2020 par la Ministère du Travail dans le cadre des projets « 100% inclusion » que l’association peut accélérer le déploiement.

L’INSERTION DES AUTISTES S’ACCÉLÈRE GRÂCE À UNE METHODOLOGIE SIGNÉE VETA

Fort de cette expérience riche en enseignements, VETA a structuré une démarche globale en 4 étapes facilitant la mise en place des projets en collaboration avec les associations locales. L’objectif est de garantir la réussite des projets et rallier encore plus d’entreprises et de collaborateurs autistes.

1/ Une première étape d’inclusion professionnelle et de communication dans l’entreprise :

  • Trouver l’entreprise : la valeur sociale du projet s’ancre dans les différents projets de diversité menés par l’entreprise.
  • Définir la mission et le poste adapté à des travailleurs autistes : Cela passe par l’explication de leurs compétences spécifiques et la sensibilisation des collaborateurs.
  • Définir le cadre de travail adapté : adéquation des tâches, de l’environnement, du parcours dans l’entreprise, des échanges et transmission d’information.

2/ Définition des financements avec les institutionnels et choix du porteur de projet

Une fois la mission et ses conditions définis, il est nécessaire d’accompagner la prise en charge grâce à des subventions en local (ARS, etc…). Si l’entreprise adapte ses locaux et verse un salaire aux travailleurs, ce sont les subventions qui permettent de leur proposer un habitat à proximité et un personnel formé pour les accompagner aux quotidiens.

3/ et 4/ Identification des futurs bénéficiaires et recherche et mise en place de l’habitat

Le partenaire local intervient également tant dans l’emploi – du recrutement aux outils de travail, que dans l’habitat en identifiant des structures spécifiques.

Ainsi, VETA et son partenaire accompagnent tant l’entreprise que le collaborateur sur l’ensemble du processus, et veillent au suivi et à la réussite du projet.

Plus d’infos sur : http://www.autismcanwork.org/

Derniers articles

X