Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

“Attaqués” par Lea pour Samy, les psychiatres se défendent

“Après un siècle de règne et de toute puissance en France de la psychiatrie psychanalytique sur l’autisme, la psychiatrie se sent attaquée, mise en danger” explique M’Hammed Sajidi,  Président de l’association de parents ‘enfants autistes. “Nous savons que le chemin à parcourir est loin d’être terminé. Nous en voulons pour preuve les dernières réactions dans les médias : France Culture, Le Monde ou encore Libération, où Léa pour Samy est accusée de vouloir tuer les psychiatres et psychanalystes. Alors que la reconnaissance et la prise en charge de l’autisme avancent pas à pas en France, le Pr. Delion se dit blessé : « Je suis implicitement traité de barbare. Comme si moi, Professeur de pédopsychiatrie, je voulais faire chef d’une secte. On est en pleine régression. »

Léa pour Samy tient tout d’abord à rappeler que ce n’est pas Monsieur Delion que l’association attaque de façon personnelle. Léa pour Samy est une association représentative de parents, gérée par des parents qui militent pour apporter de l’aide à leurs semblables. Elle mène une action internationale, agit pour la défense, la protection et l’intégration des enfants atteints d’autisme et de leur famille.

 

Une pratique archaïque

Dans ce combat pour venir en aide aux enfants atteints d’autisme et à leur famille, Léa pour Samy s’est trouvée face au packing, technique d’emballement (et non « d’enveloppement », l’enfant étant ligoté des pieds à la tête) de l’enfant dans des linges froids et humides et source d’immenses souffrances pour lui. C’est une pratique archaïque. C’est donc la pratique du packing que Léa pour Samy attaque, et non la personne de Monsieur Delion (qui finalement nous importe peu). Cette pratique est appliquée dans les hôpitaux de jour et les établissements médico-sociaux.

 

Faire de l’autisme un axe prioritaire

“Pour rappeler les faits, poursuit M’Hammed Sajidi, le Professeur Delion et ses confrères psychiatres psychanalystes pratiquent le packing depuis plusieurs décennies sans aucune validation scientifique et avec un financement du contribuable. Aujourd’hui, suite aux nombreuses contestations et remises en question concernant le packing, la conscience française commence à s’éveiller”. Comme l’a souligné Valérie Létard, Secrétaire d’Etat à la Solidarité, dans son allocution du 28 mai 2009 à l’occasion du premier anniversaire du Plan Autisme 2008-2010, « nous avons fait de l’autisme un axe prioritaire de la formation des professionnels de santé. Ils ont reçu une plaquette leur rappelant les recommandations de la HAS en matière de diagnostic et insistant sur la nécessité de recourir à la classification de l’OMS, qui dit bien que l’autisme n’est pas une maladie psychiatrique, mais un trouble d’origine neurobiologique. »

 

S’adapter au monde dans lequel ils vivent

Pour Lea pour Samy, l’autisme “étant internationalement reconnu comme un trouble envahissant du développement d’origine neurobiologique”, la question est la suivante : “pourquoi continuer à soumettre les enfants autistes aux psychotropes et techniques archaïques comme le packing quand on connaît leur inutilité et, pire encore, la souffrance qui en découle pour l’enfant et pour sa famille?” Les méthodes éducatives ont fait leur preuve, explique encore M’Hammed Sajidi. Elle ont montré que nos enfants peuvent se développer et s’adapter au monde dans lequel ils vivent.” Les enfants atteints d’autisme ont besoin d’une éducation structurée et permanente, et ce, dans le milieu ordinaire. Cela ne relève donc pas de la compétence des psychiatres et Léa pour Samy n’attaque donc pas la psychanalyse et la psychiatrie mais demande que la psychiatrisation et la prise en charge psychanalytique de l’enfant autiste cesse et fera tout pour l’obtenir.

 

Aucune validation scientifique

Une étude sur l’efficacité du packing dans le traitement de l’autisme a été mise en place au CHU de Lille. M’Hammed Sajidi commente : “Cette étude porte à confusion quand on constate qu’elle n’est pas basée sur l’Evidence Based Medecine, médecine qui met en avant « l’utilisation rigoureuse et judicieuse des meilleures données disponibles lors de prise de décisions concernant les soins à prodiguer à des patients individuels. Le Professeur Delion (comme beaucoup d’autres) pratique le packing depuis plusieurs décennies sans aucune validation scientifique et encadrement. Pourquoi ce besoin soudain de respecter une éthique ? En réalité, il sait qu’il a TOUT à prouver. L’Etat, lui, a financé et finance toujours ce traitement.” Léa pour Samy remet également en cause le protocole de cette étude qui veut utiliser 162 enfants comme « cobayes », dans le simple but de se justifier. Ainsi, l’association affirme que “pour couvrir son absence de compétences en la matière, le Professeur Delion a tiré le débat vers ses personnes, se posant en victime d’une association, dont l’unique préoccupation est le respect des droits fondamentaux des enfants autistes.”

 

Ainsi, Léa pour Samy demande officiellement à Madame Létard, Secrétaire d’Etat à la Solidarité, et Madame Bachelot, Ministre de la Santé, l’arrêt immédiat de la pratique du packing sur les personnes autistes dans les institutions publiques. “Ne pensez pas que Léa pour Samy se contente de focaliser son action sur le packing, dit en conclusion M’Hammed Sajidi. Cette pratique n’est en fait que la partie visible de l’iceberg. L’action, juridique, de l’association ne s’arrête pas à ce combat là. Il y a notamment des décrets récents concernant les enfants handicapés qui nous inquiètent. Nous prendrons les mesures qui s’imposent et agirons de manière adaptée.”

 

Association LEA POUR SAMY
51 rue Léon Frot – 75011 PARIS
Tel : 01.47.00.47.83

www.leapoursamy.com
leapoursamy@wanadoo.fr

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.