Handicap , accédez à une information complète et actualisée en temps réel sur Handirect Magazine

AccueilSanté, bien-être et handicapAsthme et allergies : Un éclairage pour mieux respirer et sensibiliser

Asthme et allergies : Un éclairage pour mieux respirer et sensibiliser

4 millions de Françaises et de Français vivent avec l’asthme et les allergies tout au long de leur vie. Voici quelques informations pour mieux comprendre cette pathologie chronique.

Ecouter article

En ce mardi 3 mai, l’association française Asthme et Allergies se mobilise en vue de la journée mondiale de l’asthme. À travers une campagne de sensibilisation déployée sur le web et les réseaux sociaux, l’association entend éveiller les consciences sur l’asthme allergique qui touche 6 à 7% des Français, qu’ils soient enfants ou adultes. Voici une mise en lumière sur l’asthme et les allergies afin d’aider les personnes concernées à mieux vivre avec ce phénomène et de sensibiliser les autres.

Asthme et allergies : Un phénomène chronique et des symptômes fréquents 

Par définition, l’asthme en tant que maladie pulmonaire qui provoque l’inflammation et le rétrécissement des voies respiratoires demeure chronique. Selon ThermoFisher Scientific, une multinationale américaine spécialisée dans le milieu des laboratoires, 90% des enfants touchés par l’asthme dans le monde en souffrent en raison d’une ou plusieurs allergies. Cela continue, chez 60% des gens, une fois l’âge adulte atteint.

Maladies non-transmissibles mais pour le moins contraignantes, l’asthme et les allergies sont reconnaissables si vous ressentez :

  • Une sensation d’essoufflement.
  • De forts épisodes de toux, nuit et jour compris.
  • Un état respiratoire anormal et sifflant.
  • Des douleurs au niveau de la cage thoracique qui vous oppressent.

Des ressources en ligne et une journée de sensibilisation organisée chaque année

C’est pour sensibiliser à cette problématique que la Journée mondiale de l’asthme a été instaurée le 3 mai de chaque année. Lancée à l’initiative de l’association Global Initiative for Asthma (GINA), cette journée a bien sûr un retentissement à l’échelle française. Ainsi, dans ce cadre, de nombreuses ressources sont mises en ligne à destination du grand public :

• Une série de vidéos thématiques sur le sujet de l’asthme et des allergies animée par le Pr. Gilles Garcia. “Ces vidéos déclineront des situations rencontrées quotidiennement par les personnes asthmatiques, leur permettant de s’identifier et de trouver ainsi des réponses et des solutions pratiques à leurs difficultés”, précise l’association Asthme et allergies.

Parmi les thèmes abordés :
Que faire en cas d’urgence lié à l’asthme ?
Pas toujours facile de prendre régulièrement son traitement.
Comment reconnaître les symptômes de l’asthme ?
Pas toujours facile de vivre avec un asthme sévère.
Des conseils pour supporter le regard des autres.
Pas toujours facile de bien communiquer à ce sujet.

Un webinaire organisé le 3 mai 2022, de 18h à 19h, sur la page Facebook de l’association Asthme et allergies pour répondre à vos interrogations. Celui-ci sera animé par les
Professeurs Gilles Garcia et Nicolas Roche, pneumologues.

Une campagne de communication menée sur les réseaux sociaux de l’association Asthme et allergie : Facebook, Twitter, Instagram, YouTube.

Existe-t-il des possibilités au niveau thérapeutique pour l’asthme et les allergies ? 

Pour vivre sereinement une vie entourée par l’asthme et les allergies, des solutions et des aménagements existent. En effet, l’Organisation Mondiale de la santé (OMS) perçoit l’asthme allergique comme une pathologie « sous-diagnostiquée et insuffisamment traitée ». En ce sens, elle conseille de réduire au maximum les facteurs déclenchants de l’asthme à l’image du tabagisme ou de la pratique sportive trop intense. Souvent, l’asthme peut être héréditaire et se loger dans les poumons de plusieurs membres d’une même famille. Par ailleurs, l’asthme se remarque le plus fréquemment en milieu urbanisé au contact des vapeurs de la vie et de l’air pollué. La poussière, les acariens ou le contact avec des produits chimiques peuvent également renforcer les risques d’asthme allergique. 

Pour retrouver des bouffées d’oxygène, les patients malades ont le plus régulièrement recours à des inhalateurs. Sur le marché, deux types d’inhalateurs sont vendus. Les « bronchodilatateurs ouvrent les voies aériennes et soulagent les symptômes. Puis les stéroïdes réduisent l’inflammation des voies aériennes ». Ces dispositifs permettent aux personnes malades d’éviter de plus sévères crises d’asthme causées par les allergies. Dans les cas les plus graves, une crise d’asthme allergique peut mener à un décès prématuré. C’est pourquoi il est nécessaire d’avoir conscience que 2/3 des personnes adultes peuvent être pris en charge.

 Des statistiques frappantes 

  • En France, l’asthme est la première maladie de l’enfant avec 9% de victimes chroniques.
  • L’asthme a déjà causé un millier de décès chez les Français âgés de moins de 65 ans. 
  • L’asthme, aggravé par les allergies, reste une pathologie qui coûte très cher avec 600 000 jours cumulés d’hospitalisation à l’année.

Alex Renaud-Bourbon

À lire aussi :

Les Français et les maladies rares : un baromètre et des chiffres dévoilés

ULIS : Pour des conditions de travail et un système éducatif décent

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

X