Bannière Handishow
Accueil Sensibilisation au handicap Apprendre à t’aimer, un téléfilm avec Ary Abitan et Julie de Bona

Apprendre à t’aimer, un téléfilm avec Ary Abitan et Julie de Bona

Apprendre à t'aimer le film
Apprendre à t'aimer le film
Ecouter article

Retour sur la soirée spéciale trisomie 21 de M6 animée par Flavie Flament, en présence des comédiens et des familles concernées par la trisomie 21 avec pour préambule la diffusion du téléfilm “apprendre à t’aimer”.

Mardi 8 septembre à partir de 21:05, M6 a proposé une soirée spéciale consacrée à la trisomie 21 avec la diffusion de la fiction « Apprendre à t’aimer » suivie d’un plateau présenté par Flavie Flament et de deux documentaires dédiés au sujet : « Autistes ou trisomiques : différents et heureux ! » et « Trisomiques… et alors ? ».

« Apprendre à t’aimer » met en scène Ary Abittan dans un rôle à contre-emploi aux côtés de Julie de Bona. Après avoir réalisé plusieurs documentaires sur le handicap, Stéphanie Pillonca a réalisé et co-écrit cette fiction. Elle a voulu traiter le sujet du handicap avec une approche différente en s’adressant au plus grand nombre grâce à la fiction. Elle y relate la rencontre émouvante entre un couple et leur fille porteuse de trisomie 21, non dépistée durant de la grossesse.

La fil conducteur d’ “apprendre à t’aimer”

Les rêves de Franck et Cécile sont bousculés par la naissance de leur petite fille trisomique prénommée Sarah. Cécile accepte vite la nouvelle et décide de faire face, tant bien que mal… pour sa fille. Mais pour Franck, entraîneur de jeunes espoirs du judo et appelé à une grande évolution professionnelle, c’est un choc : jamais il ne s’était imaginé son enfant ainsi. Il va devoir apprendre avec beaucoup de difficultés et de résistance à accepter sa nouvelle vie… Cécile et Franck parviendront-ils à surmonter cette épreuve et en sortir indemnes pour sauver leur jeune famille ?

Apprendre à t’aimer est un film d’une incroyable intensité et d’une grande sensibilité vous touchera au plus profond de vous même. Un enfant pour être aimé doit-il répondre aux rêves et aux ambitions de ses parents ? C’est le phénomène psychologique du désir de l’enfant parfait qui caractérise les parents lors d’une grossesse qui est au cœur ce film. Dans une société ou la perfection est une condition sociale  et le transhumanisme un courant de pensée qui prend de l’ampleur, l’anormalité et l’« extra »ordinaire  sont-ils irrémédiablement des facteurs d’exclusion ou des révélateurs irrépressibles de notre humanité ?

Après le rendez-vous du Mardi 8 septembre vous pouvez accéder au film en replay https://www.6play.fr/apprendre-a-t-aimer-p_17707

A lire aussi :
Syndrome FOXP1 une rencontre associative pour les familles
Aider un enfant différent avec les jeux vidéo : Un ouvrage pratique
Enfants en situation de handicap sans école : Un site pour témoigner

Bannière Handishow

1 COMMENTAIRE

  1. Il faudrait demander à l’enfant, s’il avait la possibilité, entre subir un traitement génétique in uterus ou laisser faire la nature.
    J’attends le prochain film “Apprendre à guérir”

Comments are closed.

X