Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Apnée du sommeil : La prise en charge des patients retardée

Apnée du sommeil : La prise en charge des patients retardée

La crise sanitaire liée au Covid-19 a retardé la prise en charge des patients souffrant d’apnée du sommeil et leur diagnostic

L’épidémie du Covid-19 a frappé la France a mobilisé tout le secteur médical pour porter assistance aux personnes touchées par la maladie. Cette mobilisation générale a eu pour conséquence un retard important dans les suivis des maladies autres que le Covid. Oniris, entreprise Française spécialisée dans le traitement du ronflement et de l’apnée du sommeil par orthèse, pointe du doigt les délais de prise en charge extrêmement longs auxquels sont confrontés les patients atteints de maladie chronique, et rappelle que des solutions existent. Elle encourage toutes les personnes qui ont des doutes à consulter un spécialiste.

Trois à quatre millions de personnes apnéiques ne sont pas traitées en France

Spécialisés dans le traitement de l’apnée du sommeil et du ronflement, les fondateurs d’Oniris rappellent ainsi que trois à quatre millions d’apnéiques en France ne sont toujours pas diagnostiqués. Pourtant, cette pathologie représente un facteur aggravant dans le cas des patients touchés par le Covid.
 
En effet, il a été démontré que, lors de la contraction de la grippe H1N1 de 2003, le risque de mortalité était aggravé par un problème d’apnée du sommeil (SAOS) et que la grippe H1N1 faisait partie de la même famille que le Covid-19 (les coronavirus). De fait, les conséquences liées à l’apnée du sommeil comme l’hypertension, le diabète ou les risques cardiovasculaires sont des facteurs aggravants lors d’une contamination virale de type SRAS/COVID1.
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.