Handicap , accédez à une information complète et actualisée en temps réel sur Handirect Magazine

AccueilEnfants et handicapAires de jeux accessibles à tous les enfants : Un projet proposé...

Aires de jeux accessibles à tous les enfants : Un projet proposé en Gironde

Créer des aires de jeux accessibles à tous les enfants : Tel est le projet présenté par Mylan Douthe au département de la Gironde et à ses habitants.

Ecouter article


Créer des aires de jeux accessibles à tous les enfants : C’est l’idée proposée par Mylan Douthe dans le cadre d’un appel à projet du département de la Gironde.

Notre chroniqueur Mylan Douthe développe actuellement un projet visant à créer des aires de jeux accessibles à tous les enfants. Celui-ci sera présenté dans le cadre du premier budget participatif du département des Girondins. Si vous êtes habitant de la Gironde, vous pouvez soutenir ce projet en votant sur le site dédié jusqu’au 30 novembre.

Une proposition autour de l’inclusion ludique

Afin de mieux répondre aux enjeux environnementaux et sociaux, le Département de la Gironde lance le premier budget participatif des Girondins. 700 000 € seront investis pour réaliser les projets des 11-30 ans qui agissent pour les solidarités et l’environnement en Gironde. Dans ce cadre-là, j’ai souhaité faire une proposition aux Girondins, celle de mettre en place des « aires de jeux accessibles à tous les enfants ».

Ce n’est pas une première dans notre pays, certaines villes commencent à se mobiliser autour de cet enjeu « d’inclusion ludique ». Mais, au-delà de l’effectivité de la participation citoyenne, mon projet a par ailleurs une dimension écologique : le matériel nécessaire pour le sol amortissant est fabriqué à 90% à partir de PVC recyclé. Les produits recyclés sont neutres pour l’environnement, ne contaminent pas l’environnement, sont 100% recyclable et 100% non toxique.

Étant moi-même en situation de handicap moteur j’ai depuis toujours l’ambition de faire en sorte que les jeunes en situation de handicap vivent comme tous les autres jeunes !
Or, regardons plus particulièrement les aires de jeux : rares sont celles qui offrent des jeux accessibles aux enfants en situation de handicap. Aujourd’hui, je souhaite que le plus grand nombre possible d’aires de jeux du département de Gironde soient équipées de jeux extérieurs adaptés aux enfants à mobilité réduite.

Un concept déjà adopté par d’autres pays européens

Il existe des modèles : balançoire adaptée, plateforme de jeux, barrière de transferts, … Si ce concept a déjà séduit d’autres pays européens, notamment l’Espagne, un vent d’inclusion ludique commence à souffler en France et il est évident que cela mobilisera de plus en plus les collectivités locales. Dans le cadre de ce projet, c’est le cas de la commune de Sainte Eulalie et de son Maire Monsieur Hubert Laporte qui soutien et co-financera ce projet.

N’oublions pas que c’est à travers le jeu que les enfants peuvent laisser leur dynamisme éclater au grand jour, mais c’est aussi pour eux une source d’apprentissage et de création de lien social. Le jeu est donc prépondérant dans le développement psychomoteur des enfants, qu’ils soient en situation de handicap ou non.

Je suis sincèrement convaincu des multiples bénéfices du jeu, que ce soit l’opportunité de créer des relations humaines, d’encourager à la créativité, de gagner en confiance en soi…et avant tout de s’amuser dans la joie et la bonne humeur.

Ces espaces doivent également permettre de créer une dynamique collective et d’apprendre les uns des autres. Il n’y a pas de lien définitif entre la gravité du handicap et l’incapacité à prendre sa place dans la société. La création de ces aires de jeu accessibles à tous les enfants doit, selon moi, permettre de porter inlassablement ce message !

Il faut que la société change de regard sur ceux qui sont différents et valorise ce qu’ils peuvent nous apporter : mon projet a un véritable rôle à jouer face à ces enjeux. Ne tombons pas dans le piège de ceux qui classent les individus dans deux filières : les valides et les invalides. Pour moi, dans “personnes invalides”, le mot important c’est “personnes” et non “invalides”.

Découvrez ici la vidéo de présentation du projet

Mylan DOUTHE

Derniers articles

X