Handicap , accédez à une information complète et actualisée en temps réel sur Handirect Magazine

Accueil Le handicap en Grande-Bretagne Aides à l'emploi en Grande-Bretagne : Les personnes handicapées omises

Aides à l’emploi en Grande-Bretagne : Les personnes handicapées omises

Ecouter article


Les aides à l’emploi du gouvernement britannique délaissent les personnes handicapées

Par Jean-Christophe Verro. Un nouveau programme gouvernemental, le JETS (Job Entry Targeted Support, pour Assistance ciblée pour l’insertion professionnelle) a été lancé, soutenu par un fonds d’investissement de 238 millions de livres, cela fait partie des aides à l’emploi pour soutenir les personnes laissées sans emploi en raison de la pandémie.

Ciblant ceux qui sont sans travail depuis plus de trois mois, le JETS verra le DWP (ministère du Travail et des Pensions) intensifier le soutien aux demandeurs d’emploi afin de garantir que ceux qui sont qualifiés pour ce programme aient accès à un soutien sur mesure, adapté et flexible pour reprendre rapidement le travail. Ce nouveau programme verra un certain nombre de prestataires offrir une gamme d’aide, comprenant des conseils spécialisés sur l’évolution vers les secteurs en croissance, ainsi que du coaching en CV et en entretien.

Le gouvernement travaillera pour mettre en œuvre le programme en Angleterre. L’Ecosse suivra au début de l’année prochaine.

Un programme limité à certains publics

Cependant, il ne fournira une aide à l’emploi qu’aux demandeurs du UC ou Universal Credit, nouvelle forme d’aide sociale regroupant toutes les nombreuses et différentes aides existant précédemment par soucis de simplification. Toutefois cet Universal Credit est très décrié depuis sa mise en œuvre pour son caractère injuste et dégradant, appartenant au « groupe tout type de travail » (dans le Universal Credit, il faut choisir quel type d’emploi l’on peut remplir).

Ainsi, JETS exclut les allocataires du UC ayant un handicap, ou un problème de santé de longue durée, qui ont donc « une capacité limitée de travail ».

Bien que les personnes handicapées aient été affectées de manière disproportionnée par la récession induite par la pandémie, le gouvernement ne parvient toujours pas à mettre en place des mesures ciblées pour soutenir spécifiquement les demandeurs d’emploi handicapés.

De nombreux employeurs ont eu l’occasion d’apprécier comment la main-d’œuvre travaillant avec une adaptation peut être efficace. Beaucoup ont vu une productivité accrue grâce au travail à domicile. Il s’agit d’ une adaptation que les travailleurs handicapés réclament depuis des années.

Les jeunes en situation de handicap également oubliés

Une autre mesure phare du gouvernement, faisant comme le JETS partie du plan  for Jobs, le programme Kickstart constitue un obstacle majeur pour les adultes handicapés.

Ce programme, pour aider les jeunes de 16 à 24 ans à rejoindre le marché de l’emploi, subventionne les employeurs pour qu’ils embauchent des jeunes et les paie 25 heures par semaine au salaire minimum pendant six mois. Cependant, Kickstart ne porte aucune attention particulière aux jeunes handicapés qui sont souvent les plus éloignés du marché du travail.

Des jeunes handicapés sont exclus de Kickstart : ceux qui veulent désespérément avoir une première expérience de travail, mais qui ne sont pas allocataires du Universal Credit. Les jeunes handicapés ont des taux de chômage plus élevés et devraient donc être l’un des groupes que le gouvernement soutient pour accéder à l’emploi.

Kickstart exige également que les employeurs soient en mesure d’accepter 30 placements, ce qui risque effectivement d’exclure les petits employeurs qui pourraient être intéressés pour employer des jeunes handicapés.
Cela les obligerait à s’associer avec des intermédiaires ou des représentants de grandes entreprises pour participer aux appels d’offres pour ce financement. Ce besoin de jumelage crée plus de paperasserie et un obstacle supplémentaire pour les entreprises disposant de moins de ressources.

Malheureusement, le gouvernement Britannique et son Premier Ministre, obsédés par la reprise de l’économie (quelquefois au détriment de la sante publique, à l’instar des Etats Unis) et aveugles par le Brexit, oublient trop souvent la population handicapée, entre autres, dans leurs lois, mesures et décisions.

Les associations, les professionnels et l’opposition parlementaire, leur rappelle à chaque fois que nécessaire, avec des résultats inégaux.

Derniers articles

X