Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Aide à la parentalité : Atout soleil récompense 15 projets

Aide à la parentalité : Atout soleil récompense 15 projets

L’opération Atout soleil récompense 15 projets pour l’aide à la parentalité

« Permettre aux associations qui le souhaitent de soutenir des projets innovants en faveur d’un public fragilisé » : Telle est la vocation de l’opération de mécénat Atout Soleil lancée en 2007 par l’association GPMA et le groupe Generali.
À travers sa fondation The Human Safety Net (THSN), le groupe Generali s’est donné pour mission d’aider les familles défavorisées de France via un programme d’aide à la parentalité, c’est pourquoi le thème de cette année a été choisi en lien avec cette problématique : « Des épaules et des ailes pour accompagner les enfants ». Au total, 70 projets ont été présentés par les parrains Generali. Un jury, composé d’experts, de professionnels de la santé et de personnalités extérieures, a alors sélectionné quinze associations qui ont été récompensées le 10 décembre dernier, date à laquelle a également été dévoilé le lauréat du prix « The Human Safety Net pour les Familles », accordé par Generali.

Parmi les associations récompensées pour leurs projets en faveur de l’aide à la parentalité :

Locomotive (Grenoble) accompagne les parents d’enfants atteints de leucémie.
Grandir avec Toi (Morbihan) sensibilise les familles sur les thèmes suivants : la place du jeu dans la famille « jeux coopératif », la médiation, les compétences psychosociales, l’alimentation saine…
– La Maison Départementale de l’Enfance et de la Famille (Occitanie) a ouvert un centre maternel accueille des femmes enceintes ou mères d’enfants de moins de 3 ans en situation d’isolement social.
Angoul’Loisirs (Charente Maritime) encourage et accompagne les réflexions, les actions et les projets autour des enfants, des jeunes et de la famille.
ATD Quart Monde (Montreuil) lutte contre la pauvreté et la précarité par l’accès aux droits au logement, au travail, à la santé, à l’éducation, à la culture et aux vacances, à travers des animations parents/enfants et des rencontres avec des professionnels.
Les Kyklos (Paris) ont mis en place en partenariat avec l’hôpital Saint-Louis à Paris une structure offrant des modes de garde adaptés pour les enfants de 4 à 6 ans dont les parents sont atteints de cancer et ce pendant toute la durée des soins.
– La Maison des Jeunes et de la Culture du Pays de l’Herbasse (Saint-Donat-sur-l’Herbasse) met en place des actions permettant l’accompagnement des parents dans leur rôle éducatif, l’accès aux loisirs, avec la proposition de temps à partager, ainsi qu’un travail autour de l’inclusion et le lien social.
Il faudra leur dire (Perpignan) œuvre pour la prévention des maltraitances faites aux enfants dans le département des Pyrénées Orientales. Elle organise également Le Village des Droits de l’Enfance.
La Soupape (Grenoble) anime un café sans alcool dédié aux enfants et à leur entourage familial et social pour répondre aux besoins de rencontres entre les générations et les cultures.
L’îlot familles (Nantes) est un Lieu d’Accueil Enfants Parents. Les parents et enfants sont accueillis par des professionnels pour passer un moment de détente avec d’autres familles.
– L’Association des Paralysés de France (Strasbourg) : Son Service d’Accompagnement à la Parentalité des Personnes Handicapées (SAPPH) accompagne les futurs parents et les parents en situation de handicap moteur de leur désir d’enfant jusqu’aux 7 ans de l’enfant grâce à une équipe pluridisciplinaire et à l’accès à la handipuericultèque.
AFL Transition (Toulon) œuvre dans une optique de prévention primaire précoce c’est-à-dire pour assurer un lien affectif stable entre l’enfant et le(s) parent(s) dans la petite enfance pour prévenir une délinquance en grandissant.
Collectif Petite Enfance (Manosque) accompagne 240 familles de 22 nationalités différentes dans une démarche de partenariat où éducateurs et parents sont co-éducateurs.
APEDYS (Lorient) est une association d’entraide entre parents d’enfants souffrant de troubles dys comme par exemple, la dyslexie qui se traduit par une difficulté à traiter un message écrit. Elle apporte une aide morale, administrative et technique.
Relais Social (Amiens Nord) : Depuis 2016, l’équipe a mis en place une action concrète utile au territoire d’Amiens Nord et à ses habitants pour lutter contre l’isolement et pour la progression des personnes éloignées de l’emploi.

En photo : Les lauréats de l’opération Atout soleil 2019 © Mourad Mokrani

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.