Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Accessibilité et ascenseurs: Qu’en pensent les français?

Accessibilité et ascenseur qu'en pensent les français sondage fédération des ascenseurs 2016

La Fédération des Ascenseurs a publié en cette fin d’année 2016 les résultats de la 2ème édition de son enquête « Les Français et l’ascenseur » réalisée avec IPSOS. Accessibilité et ascenseurs: Qu’en pensent les français?

Il ressort de cette enquête un besoin fort en accessibilité et mobilité.

  • 86% des Français associent l’ascenseur à la notion d’accessibilité tant pour les personnes à mobilité réduite que pour faciliter le quotidien de tous : valises, courses, poussettes.
  • Ils sont 96% à estimer la mise en accessibilité des lieux publics comme une priorité et une mesure d’égalité pour tous. Et c’est une urgence pour 1 Français sur deux.
  • Certains lieux publics sont d’ailleurs pointés du doigt pour l’insuffisance de leurs équipements en ascenseurs et escaliers mécaniques. C’est le cas des lieux culturels (52%), des administrations (58%) et des universités/écoles (63%).
  • À l’inverse, les hôpitaux (89%), les aéroports et gares (81%) et les centres commerciaux (74%) sont estimés bien équipés.
  • Dans les logements, la tendance se confirme avec 87% des répondants qui jugent important et même essentiel (30%) d’installer un ascenseur dans les immeubles résidentiels inférieurs à 4 étages.
  • Dans cette logique, 70% des Français estiment nécessaire d’installer un ascenseur avant le 4ème étage. Et pour près de la moitié des Français (46%) dès le 3e étage. Sachant que l’installation d’un ascenseur n’est obligatoire aujourd’hui qu’à partir du 4ème étage dans un immeuble au-delà du rez-de-chaussée.

« Des chiffres à mettre en perspective avec le paradoxe que connaît actuellement la France en matière de construction, estime la Fédération française des ascenseurs. En effet, le taux d’équipement en ascenseurs n’a pas évolué depuis 30 ans alors que nos populations sont vieillissantes Aujourd’hui 1 Français sur 2 habitant en logement collectif n’a pas accès à l’ascenseur. Au regard de ces évolutions démographiques – en 2030, 30% de la population française aura plus de 60 ans – la question du maintien à domicile dans les constructions de demain devient cruciale ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *