Partager, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

A l’intention des “plus fragiles” !

Un rapport d’étape de la mission d’information sur la prise en charge des personnes dépendantes a établi que, en 2025, celle-ci représenterait 1,5% de la richesse nationale. Si les familles payent près de 7 milliards d’euros, l’effort public représente 18,9 milliards.
Afin de récupérer 800 millions d’euros, Alain Vasselle, sénateur de l’Oise, propose une récupération sur héritage de la somme de 20 000 euros pour les bénéficiaires de l’A.P.A. laissant plus de 200 000 euros.

À moins que les bénéficiaires de l’A.P.A. ne choisissent de ne toucher que la moitié de l’allocation !

Pourquoi toujours frapper les plus fragiles ?

Pourquoi cette ségrégation pour les personnes les plus faibles ?

Pourquoi leur refuser les droits d’égalité et de parité ?

Pourquoi cette discrimination ?

Et il en va de même pour les personnes handicapées dont les allocations sont récupérées sur héritage à la libre appréciation des régions.
Pourquoi refuser à ces personnes le droit de laisser un patrimoine complet à leurs conjoints, à leurs enfants et petits-enfants ?

Il y a aujourd’hui dans notre pays 12 millions de personnes handicapées, dont 6 millions de handicaps lourds, ainsi que 7% de personnes dépendantes âgées de plus de 75 ans, soit une population de près de 17 millions de personnes qui votent aussi et qui ne continueront pas éternellement à payer seules et pour d’autres le prix de la paix sociale.

Maria Garcia : garcia.maria@free.fr
Sophie Ingallinera : sofinga@orange.fr
Dominique Tortel : dominique.tortel@orange.fr

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.